L’Algarve en 7 jours, road trip sur la côte sud

  • Quand partir en road trip en Algarve ? Je dirais plutôt quand ne pas partir ? Réponse, juillet et août ! Bon nous sommes partis le 15 août et nous avons passés de belles vacances. Ce n’est pas donné à tout le monde de prendre 1 semaine/10 jours hors saison. Mais le must reste septembre/octobre, quand les touristes sont partis et que la mer a chauffé.
  • Comment y aller ? Pour nous le road trip a commencé plus tôt, car nous sommes descendus en voiture depuis Madrid. Mais si vous venez de France, le meilleur aéroport est celui de Faro, en plein Algarve et sinon Lisbonne à 2h30 en voiture.
  • Comment se déplacer ? Pour parcourir tout l’Algarve mieux vaut louer une voiture, bien mieux que les transports en commun ou les mobylettes qui ne permettent pas d’aller très loin.
  • Notre budget voyage ? 500€ par personne tout compris, assez élevé pour une semaine mais on s’est fait plaisir, restos, surf, dauphins, etc.
  • Tous nos conseils pour des vacances en Algarve ici.

Jour 1 – Le village de pêcheurs d’Olhão et début du road trip

Nous sommes arrivés par le sud-est de l’Algarve car nous venions de Madrid. 680 km fais en 3 jours avec une pause à Caceres et Séville, la route se fait très bien. Attention si vous venez avec votre voiture personnelle et que vous allez empruntez les autoroutes il faut enregistrer votre voiture avant d’entrer sur le territoire, tous les détails ici.

Nous sommes passés par le joli petit village de Cacela Velha. Très tranquille, peu de touristes et un joli mirador naturel qui surplombe la mer et le parc naturel de la Ria Famosa. Étant fatigués par la route nous avons fait l’impasse sur Tavira, on le regrette car apparemment c’est une magnifique petite ville.

On pose ensuite nos valises pour 3 jours au gite Monte das Perdizes. Il est situé à 6 km du centre d’Olhão. C’est un enchantement, les propriétaires parlent toutes les langues, c’est le calme absolu en pleine nature et la chambre est haut de gamme, la note de 9,7 sur booking est bien méritée. En haute saison la chambre coute 90€ petit-dej inclus. C’est assez cher pour le Portugal et notre porte-monnaie, mais c’est l’addition à payer pour des vacances au dernier moment en Algarve (avec un minimum de confort).

Balade le soir dans Olhão, un centre bien animé et beaucoup de locaux. On dine au Pitéu da Baixa Mar, 25€ pour 2. Attention peu de places après 20h et comme partout au Portugal, le service peut être trèèèèès long, mais on se régale. Petite anecdote il y avait à ce moment-là le festival du fruit de mer. On a ri, on s’est tâtés et puis finalement à 7€ l’entrée on a fait demi-tour. Alex s’en ai mordu les doigts en entendant à la radio que Neymar y avait passé la soirée.

Jour 2 – La tranquillité de l’île de Culatra

Après un fabuleux petit dej, direction le port d’Olhão pour un bateau pour l’île de Culatra. 9€ l’AR pour 2 et un peu moins d’1 heure de bateau. Arrivez bien 30 minutes à l’avance pour prendre les places. C’est plus rapide si vous descendez au premier arrêt sur l’île mais le serveur de la veille nous avait conseillé de descendre à Ilha do Farol, plus sauvage. Il y a des bateaux privés qui vous emmènent depuis Olhão plus rapidement, ou alors vous pouvez partager avec d’autres touristes, mais c’est plus cher.

Pleins de toutes petites maisons et cabanes sur l’ile. De nombreux portugais ont leur résidence secondaire ici et on comprend pourquoi. La vie à l’air simple et tranquille, pas de technologie, juste une vie d’insulaire. De nombreuses petites criques sans personne lorsque vous prenez le chemin sur la droite en descendant du bateau. On prend le temps de faire bronzette et se baigner. On déjeune des frites et du poisson À-do-João avant de rejoindre la grande plage de Ilha do Farol. Beaucoup plus de monde, on se pose à la guinguette Maramais pour une glace et une bière, ambiance surf et vacances.

Retour sur le continent, on termine la journée par la visite du village d’Estoi à 15 minutes de là. Il est connu pour son palais rococo du 19ème siècle. C’est aujourd’hui un hôtel de luxe mais l’entrée est gratuite et vous pouvez visiter les différentes salles. On est entrés en tenue de plage et on a failli se glisser incognitos dans la piscine de l’hôtel.

Jour 3 – Surf et visite de Faro

Parce que les vacances ce n’est pas seulement de la farniente sur la plage, on décide de prendre un cours de surf. Un incontournable quand on part au Portugal. Le rendez-vous est donné, 9h sur la plage Falésia avec l’école de surf Albufeira Adventure. 35€ par personne pour un groupe d’une 15aine de personnes, le matériel est compris et les deux professeurs sont bons pédagogues. C’est la première fois pour Alex et il se lève quelques secondes sans problème. La plage fait partie de mon top 5, de l’espace et de superbes couleurs. Par contre ce n’est vraiment pas la meilleure pour le surf, peu de vagues, mieux vaut se rapprocher des plage de Sagres pour les plus téméraires.

On passe l’après-midi et la soirée à Faro. La ville est vraiment calme, peu de touristes. On prend un apéro à O Castelo Restaurant & Bar, superbe vue et coucher de soleil sur la ria. Puis diner au 31 Bistro Vinho & Comp. On se régale pour 20€/prs, patates douces, camembert rôti et burrata avec fond musical en direct.

Jour 4 – La grotte de Benagil, THE spot de l’Algarve

Benagil

Direction la plage de Benagil, le spot le plus célèbre de l’Algarve. Il est préférable de se garer sur le premier parking avant la descente à la plage. Énormément de monde à notre arrivée (vers 10h30) et des embouteillage, la plage est victime de son succès. On réserve un paddle pour rejoindre la grotte, c’est la seule option qu’il nous reste, 30€ pour 1h, c’est assez hors de prix.

On est dans la grotte en à peine 5 minutes de coups de pagaie. Prendre un sac étanche pour les affaires, car énormément de vagues dues aux bateaux. Alors oui la grotte est exceptionnelle, mais c’est Disneyland. Des touristes partout, des bateaux plein à craquer et des secouristes qui assurent la sécurité. Il est dangereux de la rejoindre à la nage car beaucoup de vagues, courants et bateaux, mais avec une bouée ce n’est pas une mauvaise option. En tout cas en bateau ça ne vaut vraiment pas la peine. Très cher et pas de descente dans la grotte autorisée.

Honnêtement mieux vaut y aller tôt et hors saison et sinon faire l’impasse en août et préférer une excursion en petit groupe en kayak pour visiter d’autres grottes. Dans la région il n’est pas possible de louer un kayak à la journée et partir seul en visite à cause des courants, un peu dommage.

Randonnée le long de la côte

On déjeunerau joli village de Carvoeiro à 10 minutes de là. Puis direction en marchant le début de la randonnée des 7 vallées suspendues. Elle fait partie des plus belles de l’Algarve et longe de nombreuses plages. Elle commence normalement un peu après Carvoeiro mais en commençant par-là vous aurez accès à un sport superbe, l’Algar Seco. La randonnée se termine à la Praia da Marinha, 6 km plus loin. Belle surprise, il n’y a pas tant de touristes que ça sur le chemin.

On termine la journée à Portimão ou l’on loge pour les 3 prochaines nuits. On souhaitait se rapprocher de Sagres car cela permet de réduire les kilomètres à la journée pour le reste des visites de la région. Alors niveau localisation c’est pas mal, par contre on a vraiment pas aimé la ville. Du bruit, de l’alcool, trop de touristes, bref le Benidorm de l’Espagne sans aucun charme en haute saison.

Jour 5 – Dauphins et coucher de soleil au Cap de Saint Vincent

Départ pour Sagres à 1h de là pour une activité… clichée, mais à 27 ans il était temps pour moi de voir des dauphins. On réserve l’activité avec SeaXplorer Sagres, 35€ par personne, un petit groupe de 10 avec un biologiste. Je pense que c’est vraiment le meilleur endroit pour les voir en liberté, à la pointe du Portugal. On s’est éloignés durant bien 3 heures de la côte pour les voir. Ils ne sont pas nourris, et le bateau est petit pour ne pas les déranger (le bateau est stable, à priori pas de problème de mal de mer). De plus la zone est beaucoup moins touristique que le reste de l’Algarve. Le seul bémol, le vol de mes lunettes par les touristes allemands qui nous accompagnaient. Et oui certains en dehors de leur pays ne savent pas se tenir !

Ensuite visite de la forteresse de Sagres et pique-nique sur la plage de Tonel. Peu de monde, beaucoup de surf, très belle plage mais beaucoup de vent et sable qui vol.

Soirée au Cap Saint Vincent, superbe coucher de soleil et des lumières incroyables. On prend des bières, frites et hot dog au food truck Letzte Bratwurst vor Amerika, autrement dit la dernière saucisse avant l’Amérique. Attention prévoir un pantalon et gros pull, beaucoup de vent et très frais!

Jour 6 – Les célèbres plages de Lagos et la fin de notre road trip

Ballade à Ponta da Piedade et pique-nique sur la plage do Camilo, on imagine qu’elle est très belle hors saison, mais en août c’est l’enfer. Les gens font la queue pour pouvoir mettre un quart de leur serviette et un quart de leur fesse sur la plage. On reste moins d’une heure, on termine l’après-midi à la plage du pont romain (Lagos Roman Bridge), tout aussi jolie et beaucoup moins de monde.

On passe la fin d’après-midi dans les jolies ruelles de Faro et on termine la soirée sur la plage de Portimão, avec une bonne pizza à emporter et un coucher de soleil avant de prendre la route le lendemain pour Lisbonne et le retour à Madrid.

3 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *