Séville insolite, soirée flamenco, hôtel de luxe et plaisirs culinaires

  • Quand partir à Séville ? Il est préférable de partir à Séville et en général en Andalousie en dehors de l’été. La ville n’est pas au bord de la mer, et il fait souvent plus de 40 degrés, cela fatigue beaucoup pour les visites. Le reste de l’année est très doux.
  • Comment s’y rendre ? Depuis Madrid en voiture, bus ou TGV, depuis Paris plusieurs avions par jour.
  • Où dormir ? Je vous en parle plus bas, beaucoup d’offres à Séville, mais si vous voulez vous faire plaisir comme nous on vous recommande La Casa de la Juderia. Attention au moment de l’année, à Pâques et pour la féria d’avril, les prix des logements peuvent tripler ! Si vous décidez d’y aller à ce moment, mon article ici.
  • Où manger ? Les restaurants à tapas Tradevo, Las Ovejas Negras et El pasaje Tapas.
  • Activité immanquable : voir un spectacle de Flamenco, c’est la ville par excellence ou profiter d’un bon spectacle.

Pour le top 7 des monuments à voir à Séville et mon coup de cœur pour la Plaza de España, c’est par ici. Pour le reste on vous parle flamenco, tapas et hôtel 4 étoiles.

Notre fabuleux hôtel, petit caprice de vacances

C’est là que je vous parle de notre incroyable hôtel, La Casa de la Juderia. Si Séville n’avait pas tant de choses à découvrir je crois que nous serions restés tout le Week end à nous promener dans l’hôtel. Je dis promener car l’hôtel dispose de plus de 130 habitations, 40 patios, jardins, tunnels et labyrinthes. C’est une ville dans la ville. Le nom vient du fait que l’hôtel est situé dans l’ancien quartier juif, à quelques mètres des principaux monuments de la ville.

Vous serez impressionnés par tous ces petits jardins, fontaines, statues et meubles de l’époque pour certains. D’ailleurs on a bien marché 10 minutes pour rejoindre notre chambre depuis la réception. On a traversé des patios et ouvert plusieurs portes. Un plan vous sera donné à l’entrée. Les plus aigris vous dirons que ce n’est pas normal de se perdre dans un hôtel 4 étoiles, nous on a adoré. On a l’impression d’un saut dans le temps et de dormir dans un musée.

Et le must, son rooftop avec bar, piscine et vue imprenable sur la ville. Je déconseille Séville en été, mais pour le coup c’est un hôtel parfait pour se rafraichir à ce moment de l’année. Nous avons eu de la chance, il ne faisait « que » 33 degrés pour nous en août.

Je dis que c’est un caprice car le prix des chambres est aux alentours des 100€ sans petit déjeuner, mais je le conseille absolument (par contre peu adapté aux personnes handicapées). De plus il est en plein centre, l’idéal pour les visites.

Soirée flamenco à Séville

J’ai vu deux spectacles de flamenco à Madrid et pourtant je ne m’en lasse pas, c’est impressionnant tant pour les yeux que pour les oreilles. Le sens du rythme est incroyable, d’où l’incontournable de voir un spectacle pour moi. Les prix sont assez abordables en général et une boisson peut être comprise.

Nous sommes allés au Tablao Alvarez Quinto, les avis était très bons et nous n’avons pas été déçus. 18€ pour une 1h30 de spectacle, et le meilleur, le cours de flamenco à la fin, une bonne partie de rigolade. Pour ceux qui veulent rester la chanteuse/danseuse propose une demi-heure d’initiation. Alex était le seul espagnol entre tous les touristes, et je vous assure que voir des allemands ou des asiatiques danser le flamenco c’est quelque chose. Bon on a pas fait beaucoup mieux non plus !

Soirée tapas & spécialités andalouses

Tapas

Pour les tapas après spectacle, direction le restaurant Las Ovejas Negras, dans la même rue que le tablao de flamenco. Tout y est délicieux, y aller assez tôt car l’endroit est plein rapidement. Ce sont des tapas élaborées, croquetas, patatas bravas ainsi que des raciones (plats à partager) de risotto, tartare de saumon etc.

Pour le deuxième soir si vous avez aimé l’endroit vous aimerez surement le bar à tapas Tradevo. A 5 minutes de la cathédrale il est préférable de réserver un peu avant. Ou bien dernière option El Pasaje Tapas à 5 minutes aussi de la cathédrale dans le quartier Santa Cruz.

Ce sont des endroits que j’adore, un peu chers parfois par rapport à des restaurants plus traditionnels, mais on paye la décoration et le lieu « branché ». Mais pas d’inquiétude, pour des français les prix vous paraitront très abordables.  

Si vous voulez un bon brunch avant de commencer la journée, près du quartier des Setas, je recommande La Cacharrería. De bons cafés, toasts, bagel ou gateaux, environ 15€ pour un brunch et 6€ pour un petit déjeuner. Autre option, le Kök, même prix, une 15aine d’euros, attention il faut réserver un peu en avance.

Spécialités

En entrée je recommande le gazpacho, c’est une spécialité d’Andalousie, bien qu’en France on l’associe à toute l’Espagne. Pas besoin de s’étendre sur le sujet, c’est un produit bien connu. Si vous n’êtes pas fan de viande, il vous faut absolument gouter la tapa espinacas con garbanzos (epinards et pois chiches). Pour goûter l’une des meilleures : Casa Morales juste à côté de la cathédrale.

On peut partir ensuite sur une assiette à partager de pescaito frito. Il s’agit d’une friture de produits de la mer : sèches, anchois, roussette ou colin. Si vous n’êtes pas sûr d’aimer tous les poissons, vous pouvez simplement demander du cazon en adobo. Il s’agit de roussette (ou autre poisson blanc), panée et frite.

A goûter aussi le rabo de toro, ou en français la queue du taureau. Le viande est un peu forte, mais moi qui ne suis pas très carnivore j’ai beaucoup aimé. On dirait un peu un bœuf bourguignon, vous pouvez aussi le gouter dans des croquetas.

Séville est aussi connue pour ses escargots, mais aucun avis sur la question pour moi, cela m’a toujours rebuté, et enfin les huevos à la flamenca. Imaginez un œuf, de la tomate, un peu d’ail et du chorizo… en effet c’est appétissant ! Il n’y a plus qu’à en faire profiter vos papilles.

Vous prendrez bien un petit verre ?

Pour le dessert je ne prends pas le risque de vous les recommander. Ce n’est pas le fort de l’Espagne, croyez-moi ! Par contre pour la boisson, l’Espagne à d’excellents vins rouges. Les plus connus du pays sont bien-sûr le Rioja et Ribera, mais si vous voulez du 100% spécialité andalouse, vous pouvez gouter des vins fortifiés tels que le Fino, l’Amontillado ou l’Oloroso avec ses notes de noix. Ils sont parfaits en apéritif ou avec les fromages espagnols. Et pour les plus sucrés le Pedro Ximenez ou le Sherry. Pour les amateurs de sangria vous pouvez essayer le tinto de verano. Pour les amateurs de bières, les grands classiques de l’Espagne, la Mahou, la Estrella Galicia, mais dans le sud c’est surtout l’Alhambra.

Attention en août de nombreux restaurants et bars sont fermés tout le mois. Il fait chaud, les espagnols sont habitués à partir tout le mois au bord de la mer pour avoir moins chaud.

2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *