Que visiter à Séville en deux jours ?

  • Quand partir à Séville ? Évitez l’été si vous pouvez ! Bien qu’au sud de l’Espagne, Séville n’est pas au bord de la mer et l’été il peut faire plus de 40 degrés, pas d’air marin pour rafraichir l’atmosphère. Privilégiez le début du printemps et l’automne. Les températures sont assez douces toute l’année, attention tous les logements n’ont pas de chauffage, n’oubliez pas le pull hors de l’été.
  • Comment s’y rendre ? L’aéroport de Séville dessert de nombreuses destinations (augmentation des vols depuis Paris cette année par exemple). Pour se rendre dans le centre en taxi, tarif unique le week-end de 25€ (environ 12€ en semaine).
  • Où dormir ? Nous nous sommes fait plaisir pour ce voyage et nous avons dormi dans l’hôtel le plus incroyable où j’ai dormi, La Casa de la Juderia, j’en parle dans mon article ici.
  • Où manger ? Les restaurants à tapas Tradevo, Las Ovejas Negras et El pasaje Tapas.
  • Quelles sont les spécialités culinaires de la ville ? Les escargots (eh oui !), le gazpacho, le pescaito frito, le cazon en adobo, le rabo de toro et les huevos a la flamenca, plus de détails par ici.
  • Quel budget prévoir ? En général les villes d’Andalousie sont assez bon marché (petit-déjeuner à 2,5€). Cependant attention à la période à laquelle vous souhaitez partir. Évitez la Semaine Sainte (Pâques) et le moment de la féria (avril/mai).
  • Mes monuments préférés : La Place d’Espagne et l’Alcazar.

La plaza de España, l’emblème de Séville

A Séville tout peut se faire à pied, on marche beaucoup mais la ville n’est pas si grande et c’est plus agréable qu’en transport. Si vous êtes des adeptes des trottinettes, il y en a en libre disposition. Beaucoup vous dirons que la cathédrale est le must de Séville, chacun ses préférences, mais j’ai été beaucoup plus impressionnée par la plaza de España et l’Alcazar. Mais vous serez servis durant votre visite, il y a beaucoup de monuments à visiter à Séville.

C’est la plus jolie place que j’ai vu lors de mes voyages. Ça à d’ailleurs été le lieu de tournage de l’épisode « L’attaque des clones » de Star Wars, ainsi que de Lawrence d’Arabie. Vous serez impressionnés par ses dimensions, son architecture et son côté paisible avec ses nombreux canaux et petits bateaux. Vous aurez peut-être la chance d’observer une séance photo de mariés ou un spectacle de flamenco improvisé sur la place.

Il y a 48 bancs sur la place, tous dans l’ordre alphabétique, ils représentent les provinces d’Espagne. En réalité il y en a 50 aujourd’hui mais à l’époque les Canaries n’étaient pas divisés en deux et Séville n’est pas représentée. Vous pouvez aussi profiter du joli parc Maria Luisa à côté.

L’Alcazar

Autre incontournable de Séville, l’Alcazar, ou palais fortifié en français. C’est une petite merveille et vestige de la conquête arabe de l’Andalousie. Une succession d’arabesques, rosaces, patios intérieurs, fleurs et fontaines. Moins impressionnant que l’Alhambra de Grenade (article ici), cela reste un plaisir pour les yeux. Vous pourrez y passer bien 2-3 heures car ses jardins sont immenses. Il n’est pas rare de rencontrer quelques canards, paons et poules à la recherche d’un peu d’ombre. C’est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Il est recommandé de prendre les entrées en avance car une queue impressionnante se forme dès le matin et très peu d’ombre pour faire la queue pendant des heures. Vous pouvez prendre les places ici. Les places sont au prix de 11,5€.

Petit tips, les entrées sont gratuites les lundis en fin de journée. De 17h à 18h en hiver et de 18h à 19h en été.

Le quartier Santa Cruz

Il existe une jolie chanson espagnole dont le refrain dit « Sevilla tiene un color especial », Séville a une couleur spéciale (chanson ici. C’est une chanson chantée par Los Del Rio, les interprètes de la fameuse Macarena).

barrio santa cruz séville

Cette chanson colle parfaitement avec le quartier de Santa Cruz. Situé à côté de l’Alcazar, c’est un quartier plein de couleurs, de maisonettes blanchies à la chaux, de patios et de petites ruelles fleuries. Sur la plaza Patio De Banderas vous aurez une très belle vue sur les toits de la cathédrale.

La cathédrale et la Giralda

Certains vous dirons donc que c’est le must de Séville, il est vrai que la cathédrale est très impressionnante, c’est la cathédrale gothique la plus grande du monde et la troisième plus grande derrière celle du Vatican et Londres. Elle est aussi célèbre pour abriter la tombe de Christophe Colomb.

cathédrale séville toits

Comme pour l’Alcazar il est préférable de prendre les entrées en ligne (au même prix que sur place) pour éviter la queue, notamment s’il fait très chaud. Le site officiel pour les entrées. L’entrée est au prix de 9€ + 4€ si vous souhaitez l’audioguide. Elle vous donnera accès en plus à la sacristie, le trésor et la Giralda.

Le lundi de 16h30 à 18h la visite audioguidée est gratuite, attention il faut tout de même réserver en ligne sur le site de la cathédrale, il y a seulement 70 entrées possibles.

Petit détail vestimentaire, les règles ne sont pas très strictes, mais n’entrez pas la tête couverte ni en tongs. Pour les filles pas de tee shirt sans manche ou de mini short comme pour les garçons.

Comme dit plus haut, avec votre entrée vous pourrez monter à la Giralda, le clocher de la cathédrale qui a été pendant l’invasion arabe, un minaret. Il faut se préparer mentalement, l’ascension est un peu physique. Néanmoins, pas de marche pour accéder au sommet, mais un sol incliné. La légende dit que c’était pour permettre à l’imam de monter avec son âne. La vue depuis le sommet sur les toits de la cathédrale est impressionnante. Un beau moment et une belle récompense après l’effort.

sommet de la giralda séville

La Torre del Oro & la plaza de Toros

Allez-y en fin de journée, c’est l’occasion de se promener le long du fleuve Guadalquivir. C’est le seul fleuve d’Espagne où il est possible de naviguer. C’est de là d’ailleurs qu’est parti le premier tour du monde. Séville a été longtemps une ville d’influence et de conquêtes. Les belles couleurs ocres de la tour ocres se reflètent dans l’eau, c’est d’ailleurs ce qui lui a donné son nom.

Le long du fleuve, il y a en général plusieurs petits kiosques qui ouvrent à la mi-journée les week end. Musique et coktails, très agréable pour la fin de journée.

Juste à côté se trouve l’arène de Séville, peu importe ce que l’on pense de la tauromachie, c’est un très beau monument. Encore de nombreux spectacles sont produits, l’arène dispose de plus de 10.000 places assises. Sous les gradins vous avez la possibilité de visiter un petit musée sur l’histoire de l’arène. Pour moi seul le bâtiment est beau, pas fan de la tauromachie en Espagne, j’ai toujours refusé d’aller aux arènes à Madrid. 

Le Metropol Parasol

Séville ce n’est pas seulement des bâtiments anciens et de la tradition, le Métropol Parasol ou las setas (les champignons en français) en est la preuve. C’est LE monument insolite de la ville, reconnaissable de loin. Un peu dans le style monuments modernes asiatiques (bon bien moins impressionant tout de même). Très critiqué au début car bien trop détonnant dans le paysage andalou, il est aujourd’hui un peu plus apprécié des touristes et locaux. C’est le monument en bois le plus grand du monde.

Avec la Giralda, c’est le plus beau point de vue sur la ville, point de vue à 360 degrés. L’entrée vous coutera 5€ et c’est un moment très sympa, de plus il est situé dans un quartier agréable de la ville.

Pour une Séville insolite avec spectacle et cours de flamenco, tapas et hôtel incroyable c’est par ici. Pour une Séville festive avec semaine de Pâques et féria d’avril c’est ici.

2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *