Top 10 des incontournables en Galice

Je le dis dans tous mes articles mais j’adore le nord de l’Espagne. J’adore aussi Madrid, mais en été il fait vraiment trop chaud pour moi et les climats plus nordiques me font rêver (#paradoxe). Et puis c’est aussi le côté breton qui ressort. On retrouve en Galice énormément de similitudes avec la Bretagne : le climat, la culture celtique, les hortensias, le cidre, etc. Je suis allée en Galice deux fois et j’y retournerais bien. Il y a suffisamment de choses à voir pour y passer au moins un mois entier. Je vous parle de mon road trip dans cet article, et ici des incontournables de la Galice.

As Catedrais ou la plage des Cathédrales

Alors c’est surement l’un des endroits les plus connus de la Galice et du coup l’un des plus fréquenté. Pour s’y rendre en haute saison il faudra réserver votre place (possible de le faire jusqu’à un moins à l’avance) ici, c’est gratuit. Cela permet de limiter les entrées, mais en général il reste tout le temps de la place et il y a pour moi énormément de monde, beaucoup trop même. C’est aussi parce qu’il est possible de visiter la plage seulement à marée basse et donc seulement 1 ou 2 fois par jour à des horaires très précises.

Nous avons eu beaucoup de chance, nous y sommes allés en juille. 10 minutes avant l’ouverture (soit 2h avant la marée basse) et il y avait personne. Il faut dire qu’il était aussi assez tôt dans la matinée (10h du matin mais pour les espagnols c’est tôt).

La balade dure environ 1h, et il faut avouer que la plage est vraiment belle, pleine d’arc-boutant, de grottes, une belle vue, c’est à faire mais éviter le mois d’aout si vous n’aimez pas le monde. Il y a de grands parkings juste avant la plage qui sont totalement gratuits.

La péninsule de Porto do Barqueiro

C’est vraiment mon petit coin de paradis en Galice. Pas très touristique, pas très connu même des galiciens et pourtant c’est magnifique. Que ce soit le village de Porto Do Barqueiro, le phare de Estaca de Bares ou Porto de Bares, tout est tranquille est beau. A Porto de Bares la plage est sublime. Pleine de petites barques de pêcheur et on mange des fruits de mer incroyables. Nous avons dormis à Porto Do Barqueiro dans l’hôtel du même nom. Une vue superbe sur la mer, des petits restos pour le soir, c’est parfait.

Petit tips : déjeuner de bons fruits de mer sur la jolie plage de Porto de Bares dans le restaurant familial A Muller Mariña.

Le Cap Ortegal et le belvédère Vixias Herbeira

Il y a évidemment de nombreux phares en Galice, comme en Bretagne, mais nous avons eu un véritable coup de cœur pour celui-ci, le phare du Cap Ortegal. Il est situé au nord de la Galice. Un peu difficile d’accès car ce sont de petites routes mais tout se mérite. La vue est superbe, à 180 degrés. Des falaises qui tombent à pic dans la mer (on les appelle les Aguillóns), des petites chèvres qui se font dorer la pilule sur les rochers, on adore.

A 20 minutes de là se trouve le belvédère Vixía Herbeira. Ce sont les falaises les plus hautes d’Europe continentale, 615 mètres au-dessus de la mer. Attention même en été il y fait très froid et beaucoup de vent. Presque tous les jours il y a de la brume qui danse au-dessus de l’océan, une ambiance magique, #vicking. La route pour y arriver et aussi incroyable. Des paysages très verts, des éoliennes partout et une vue sur les falaises.  

San Vicente de Teixido

Impossible de trouver un village plus mystérieux que celui-ci. Situé au nord de la Galice, près du Cap Ortegal, c’est un incontournable de la région. A peine 50 habitants et pourtant de nombreux restaurants pour déguster notamment des pouce-pied. Ce sont surement les meilleurs que vous trouverez car ils sont péchés juste en bas du village et le rapport qualité/prix est très raisonnable.

La légende dit que « A San Andrés de Teixido vai de morto o que non foi de vivo ». Ce qui veut dire que celui qui ne va pas à San Andrés de son vivant devra y aller à sa mort. Ca annonce la couleur sur les légendes du village. En 5 minutes nous avons eu pluie et soleil. La visite se fait rapidement car le village est tout petit. Nous avons acheté des petits gâteaux vendues par les femmes du village à l’entrée. Elles donnent en plus des gâteaux des petites plantes pour porter chance (t’as pas intérêt à les refuser).

Santiago-de-Compostela

C’est LA ville incontournable de Galice mais aussi d’Espagne. L’aboutissement du chemin de Compostelle, le rendez-vous des pèlerins du monde entier. Je vous donne tous mes bons plans par ici très bientôt et vous parle de notre hôtel incroyable… un monastère en face de la cathédrale !

Combarro

Le plus joli village de Galice sans aucun doute ! Sa spécificité ? Il est possible d’y voir plus de 60 horreos, ce sont des greniers typiques d’Asturies et de Galice. Ils sont souvent très bien préservés. 

Le centre du village est assez petit et très touristique, mais c’est plein de jolis restos originaux, de petites ruelles, de fleurs et d’horreos. Ambiance un peu mystique encore une fois avec plein de petits lutins et farfadets dans les boutiques de souvenirs. N’hésitez pas à aller faire un petit tour sur la plage pour avoir une autre vue du village. Surement l’une des plus célèbres sur les cartes postales.

San Vicente do Grove

Si vous voulez de jolies plages sans trop de monde, c’est l’endroit idéal. La plage la plus connue est la playa Da Lanzada, mais juste à côté il y a de nombreuses plages sans presque personne le matin avec une eau transparente et du sable fin.

Petit tips : Il faudra faire un détour par le bar El Nautico et prendre une petite bière les pieds dans le sables. C’est surement l’un des bars les plus célèbres de la Galice. De nombreux concerts de rock ont lieu dans ce bar juste au bord de la plage. Beaucoup d’artistes se sont fait connaître là-bas, attention tout est souvent booké à l’avance.

Illa Cies

Après la plage des Cathédrales c’est surement le deuxième endroit le plus connu de Galice. Il s’agit d’un archipel de 3 îles situées en face de la ville de Vigo. La plus connue et celle qui se visite est l’Illa Monteagudo. Elle est très prisée en été car tout est nature, pas de construction, de voiture ou de route, seulement des chemins où se balader à la journée.

Il y a un camping où il est possible de passer la nuit en été pour 10€/prs + 10€ pour la tente si on a la sienne ou 49€ pour une petite tente si vous n’avez pas la vôtre. Attention il est possible d’y dormir et de se rendre dans les îles seulement de juin à septembre et à Pâques. Le reste de l’année tout est fermé et il vous faudra un bateau privé pour y aller.

Il y a quelques restaurants sympas où manger mais vous pouvez apporter votre pique nique. L’archipel est surtout connu depuis que The Guardian à élu la Playa de Rodas, plus belles plage du monde il y a quelques années.

Attention il faut demander une autorisation ici pour se rendre sur l’île et ensuite réserver son bateau. Le maximum est fixé à plus ou moins 2.000 visiteurs par jour. Il y a plusieurs départ chaque jour et c’est très bien desservi. Que ce soit depuis Vigo, Cangas, Baiona, Sanxenxo ou Portonovo. Le prix des billets est d’une 20aine d’euros AR/adulte pour 40 minutes de traversée.

Ribeira Sacra

Moins touristique que la côte, la Ribeira Sacra reste un incontournable de la Galice. Elle se trouve au sud de la région, dans les terres et elle est connue pour être traversée par le Sil, une rivière encaissée par de grandes falaises de chaque côté, on parle d’ailleurs du Canyon du Sil. C’est un peu les gorges du Verdon espagnoles, en plus froid et une eau plus sombre et mystérieuse.

Il est possible de visiter le Sil en bateau ou bien de louer kayaks et paddles. Il y a aussi de nombreux miradors sur chaque rive, les vues sont impressionnantes. La Ribeira Sacra est aussi une DO pour le vin. Beaucoup de vignes et de caves à vin qu’il est possible de visiter. La méthode de culture est incroyable car tout se fait à la main. Avec vue plongeant sur le Sil et sur des pentes toutes inclinées à plus de 30 degrés.

Petits tips : faire un tour de bateau avec SilTrip (réserver une semaine à l’avance en haute saison). Dormir dans un manoir galicien, un Pazo incroyable, la Casa Grande de Rosende. Diner dans le Pazo, un menu du soir à seulement 19€, entrée + plat + dessert et un personnel incroyable. Visiter une cave à vin, nous avons fait celle de Regina Viarum pour 10€/prs pour 3 vins.

Thermes d’Ourense

Juste à côté de la Ribeira Sacra une activité incontournable de la région d’Ourense, ce sont les thermes. Il y en a plusieurs, sous des formes différentes (nature, haut de gamme, etc.). Nous avons opté pour les thermes de Prexigueiro, 5,70€ l’entrée pour 1h30 de circuit, c’est très raisonnable. Pas trop de monde en juillet et c’est super relaxant. L’eau est à 38 degrés, on est au milieu des arbres, des bassins naturels, c’est un vrai moment de plaisir.

Petit tips : n’hésitez pas à aller voir les anciens thermes de Cortegada (Balneario histórico de Cortegada 1937 sur Google Maps). Un très joli bâtiment sans personne, au bord de l’eau, avec une petite ambiance Wes Anderson.

2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *