Lanzarote, la plus volcanique des Canaries

  • Quand partir ? Eviter l’été car plus de monde, mais les températures sont agréables toute l’année ! J’y suis parti fin octobre et début mars et je me suis baignée les deux fois. Attention c’est l’Atlantique, les températures de l’eau oscillent entre 16 et 22 degrés et il y a en général beaucoup de vent. En hiver il fait nuit assez tôt, vers 17h30. Le petit plus de février/mars ? Le carnaval ! Un moment fort sur l’île, beaucoup de chars et défilés, c’est une vraie tradition aux Canaries, j’en parle ici.
  • Comment s’y rendre ? En avion. Il est aussi possible d’atterrir à Fuerteventura et de prendre un bateau pour rejoindre Lanzarote (30 minutes de traversée).
  • Comment se déplacer ? En voiture ! Il y a des connexions entre les villes et les sites touristiques en transport publics mais beaucoup plus de liberté en voiture et la conduite là-bas n’est vraiment pas difficile.
  • Le budget ? Les Canaries sont des îles bon marché en général (TVA plus basse qu’en Europe). Il y a des hôtels pour tous les budgets (30€ à 150€ la nuit). L’essence est à moins d’1€ le litre et les restaurants pas chers, entre 20€ et 35€ pour deux. Pour la location de voiture nous avons payé 45€ pour 4 jours sans franchise et nous n’avons payé aucun parking.
  • Où dormir ? Nous avons adoré l’hôtel/appartement Agua Marina à Puerto del Carmen. 27€ la nuit sur hotels.com pour un appartement avec kitchenette, salon et chambre. On a passé la dernière nuit à Costa Teguise dans l’hôtel Barcelo. Un 4 étoiles à 120€ la nuit avec petit-dej et diner inclus.
  • Combien de temps y rester ? 4 jours suffisent pour visiter l’île (avec un bon rythme). Les distances sont petites, 20 kilomètres de large et 60 kilomètres de long.

Jour 1 – Papagayo et les villages du sud, Lanzarote on est déjà conquis !

Après 2h30 de vol depuis Madrid on atterris sur cette île que je connais déjà mais pour laquelle j’ai eu un véritable coup de cœur. Assez pour y retourner avec Alex, moi qui n’aime pas aller 2 fois aux mêmes endroits en peu de temps. L’aéroport est tout petit, on est vite sortis, il fait 23 degrés, un vrai bonheur un 26 octobre. Notre road trip à Lanzarote peut commencer.

On récupère notre voiture à l’agence Autoraisen, elle est située dans l’aéroport et c’est vraiment la MEILLEURE agence chez qui j’ai pu louer une voiture (et j’ai testé les Avis, Goldcar et autres comparateurs, toujours des arnaques). 45€ pour 4 jours, une carte de débit suffit, pas besoin de laisser d’empreinte de la carte bancaire et la franchise est à… 0€ ! On a même été surclassé avec une Citroën cactus en parfait état.

Yaiza et las Breñas

Premier stop pour le déjeuner à Yaiza, un petit village à 20 minutes d’Arrecife. On teste la bière locale, la Tropical accompagnée d’un pulpo à la gallega dans le café La Antigua Escuela. Un joli endroit plein de charme. Un décide de prendre notre café à Las Breñas, un village encore plus petit à 10 minutes de là, sur la route de la célèbre plage de Papagayo. Les villages sont paisibles, les maisons toute blanche et bien entretenues, les églises pleine de charme, c’est un plaisir en termes d’architecture.

Papagayo Beach, THE plage à Lanzarote

On rejoint Papagayo en 30 minutes, les derniers 5 kilomètres sont des chemins de terre. Il faut y aller doucement mais pas de risque pour la voiture. Il me semble qu’en été il faut payer 3€ pour accéder à la plage, pour nous c’était libre. Peu de monde, l’eau est calme, on est bien isolés du vent et on profite des derniers rayons du soleil pour se baigner. Vous pouvez vous promener sur les hauteurs de la plage, de très belles vues avec l’île de Fuerteventura en face. Juste à côté la superbe plage Caleta del Congrio à ne pas rater, il n’y a en général pas grand monde. Alex pensait que la plage de Las Mujeres à côté avait des eaux chaudes et transparentes, il a confondu avec Isla Mujeres à… Cancun. Petite bière au chiringuito Be Papagayo avec une vue incroyable sur la plage.

Playa de Papagayo
Playa Caleta del Congrio

On rentre passer notre soirée à Puerto del Carmen, une petite station balnéaire remplie… d’hôtels mais le ville garde un joli charme et c’est un bon point de chute pour visiter l’île. On est super bien reçus à l’hôtel Agua Marina. On a adoré notre séjour là-bas, on a été upgradé, chambre avec vue sur le petit port pour 27€/nuit.

Jour 2 – San Bartolomé, Teguise, El Golfo et randonnée dans les volcans

San Bartolomé & Teguise

Réveil matinal, petit décalage horaire avec l’Europe (1h en moins), on est donc sur la route à 9h30 pour visiter San Bartolomé. Un joli village blanc et bien entretenu. A ne pas manquer sa place principale avec la mairie, le théâtre et sa jolie église, l’une des plus importante de l’île.

A 10 minutes on tombe sous le charme de Teguise. Le plus joli village de l’île, classé parmi les plus jolis villages d’Espagne (le label los pueblos mas bonitos de España). Une jolie balade d’1h dans ce village assez touristique et animé avec plein de petites boutiques gastronomiques. Je fais un stop chez Aloe Plus, une boutique/musée gratuit sur l’Aloe Vera.

Bodega La Geria

Toute ces visites donnent soif ! Direction la Bodega La Geria, l’une des plus célèbre de l’île pour une dégustation des vins locaux. Un incontournable du séjour, on a adoré ! 1h de visite à l’intérieur et à l’extérieur dans les vignes si particulières, puis dégustation de 3 vins pour 9€ (réservation ici). Apparemment il y a aussi des visites en anglais qui se font à 14h.

El Golfo

On déjeune dans le village El Golfo, au restaurant El Caleton. C’est une belle découverte, on goute des plats typiques de la région, en terrasse avec vue sur l’océan. Pour plus de détails sur la gastronomie de Lanzarote c’est dans mon article sur les incontournables de l’île.

Juste à côté du village se trouve le magnifique lago verde, une curiosité de la nature à voir absolument. La couleur est due à l’accumulation de souffre (île volcanique) et à une algue qui produit de la chlorophylle.

Los hervideros

A 10 minutes sur la côte, on trouve des plages incroyables de sable noir et des falaises de lave, los hervideros. Impressionnants surtout lorsque la mer est déchainée (c’est souvent le cas). Vous pouvez facilement vous garer et vous balader entre les rochers. C’est agréable d’écouter les vagues se fracasser contre la lave durcie.

El Cuervo & La Montaña Colorada

On termine l’après-midi par deux jolies randonnées d’1h chacune avec les couleurs de fin de journée. La première, la Caldera de los Cuervos, est la plus spectaculaire. La randonnée consiste à faire le tour du volcan avec la possibilité à mi-chemin d’entrer dans son cratère. Une drôle de sensation, pas de panique la dernière éruption remonte à… plus de 2 siècles !

La balade est facile, il faut juste prévoir de bonnes chaussures. Le parking est localisable sur Google Maps, attention il est recommandé de ne pas laisser d’objets de valeur dans la voiture.

Dernier stop à 1 km de là, pour faire le tour de la Montaña colorada, une montagne teintée de rouge, il s’agit en faite d’un ancien volcan. Tout autour il est possible d’observer ce qu’on appelle des « bombes » ce sont d’énormes pierres projetées lors de précédentes éruptions.

Les bombes

Jour 3 – Jardin de Cactus, Jameos del Agua et Caleta de Famara

Jardin de Cactus

Ce 3ème jour est dédié au nord de l’île. C’est un de mes endroits préférés, peu touristique, des petites routes qui longent la côte avec des contrastes entre le jaune du sable, le noir de la lave et le bleu de la mer. On commence par la visite du Jardin de Cactus, l’un des nombreux endroits de l’île mis en valeur par l’artiste Cesar Manrique (la fierté locale). Le site est construit à l’intérieur d’un ancien cratère. La diversité et le nombre de cactus est assez incroyable et c’est surtout agréable de les voir dans un environnement qui est le leur. D’ailleurs tout le long du road trip on en croise plein sur la route. Ils sont bien différents de ces petits cactus du supermarché que l’on connaît.

La visite coute 6,5€. Selon ce que vous voulez visiter sur l’île il peut être recommandé de prendre le pass qui vous donne des réductions sur les endroits payants de l’île, renseignez vous au guichet.

Jameos del Agua & Cuevas de los verdes

A 15 minutes de là se trouvent les Jameos del agua. Une grotte naturelle mise en valeur encore une fois par Manrique. On y trouve un restaurant, une piscine et surtout un petit lac intérieur plein de crabes… albinos. Ils ont perdu leur couleur au fil des années en étant dans le noir. Ils sont uniques au monde.

La visite coute 10€, un peu cher pour moi, pour le même prix, j’ai préféré la Cueva de los Verdes à quelques mètres de là. Il s’agit d’une immense grotte formée par une coulée de lave et bien mise en valeur. Il y a des visite guidée toute la journée et même une salle de concert !

On prend un petit apéritif à Punta Mujeres. Viillage de la côte nord, on est agréablement surpris, de jolies plages de ville et une piscine naturelle. On déguste un délicieux queso frito (fromage frit – autre spécialité de l’île) en terrasse au restaurant Sol y Luna.

Caleta de Famara

Déjeuner à Caleta de Famara, le spot inconditionnel des surfeurs. Lors de ma première excursion à Lanzarote j’ai d’ailleurs pris un cours le temps d’une journée, j’avais adoré ! Il est possible de réserver ici pour 55€.

On choisit un mignon petit restaurant de burgers et arepas, le beach food Las Bajas, une ambiance chill & surf et des prix très raisonnables. 6,5€ le moyen burger avec frites et boisson. On a découvert un peu plus loin un bar typique, la Cafeteria Centro Socio Cultural, avec des prix ultra abordables et beaucoup de poissons. On a presque regretté de ne pas avoir déjeuné la bas, attention c’est local et dans son jus !

Timanfaya & Les Salines

On termine la journée aux salines de Janubio, elles sont parmi les plus anciennes d’Europe. On emprunte la jolie route LZ-67, la route des volcans. Ce sont des paysages recouverts de lave, noirs, assez incroyables. C’est aussi la route qui mène au parc Timanfaya, celui des montagnes de feu.

J’ai visité le parc lors de mon premier voyage et honnêtement j’ai été assez déçue, les paysages sont beaux, mais il faut laisser sa voiture et monter dans un bus touristique sans possibilité de descendre durant la visite. Un peu attrape touriste, surtout lorsque l’on passe 3 jours à voir des volcans et à se balader dans les cratères librement (même si la visite guidée a pour but de protéger le parc). Néanmoins vous pouvez aller au centre des visiteurs gratuitement pour avoir un aperçu du site et voir quelques geysers en activité. Attention les sites ferment assez tôt sur l’île, à 16h. Il y a aussi un restaurant qui fait de la viande grillée à la chaleur des volcans.

Sur la route de Timanfaya vous verrez peut être aussi des dromadaires, il y a des balades organisées, mais c’est assez triste de les voir dans leurs enclos, rien à voir avec les dromadaires que nous avons pu voir en plein Sahara, on a juste profité pour faire quelques photos.

Concernant notre dernière visite de la journée aux salines, un peu déçue, de jolies couleurs mais rien d’exceptionnel, à avoir seulement si vous passez à côté.

Jour 4 – La Graciosa et le mirador del rio, dernier jour de road trip

Pour notre dernier jour on décide de se rendre à La Graciosa, la 8ème île des Canaries et la moins peuplée. 30 minutes de bateau depuis Orzola au nord de l’île, on a adoré ! Notre article est à venir très prochainement ici. Si vous avez l’occasion, Orzola est un magnifique petit village, paisible, très bonne option pour y passer la nuit.

En fin d’après-midi sur la route du retour on fait un stop au mirador del rio, malheureusement il est 16h55 et il ferme à… 17h, grosse deception, mais à 100 mètres du mirador il y a exactement la même vue pour 0€, bien plus sympa et c’est vraiment magique.

Nous avons passé notre dernière nuit à l’hôtel Barcelo à Costa Teguise. C’est surement la ville la moins jolie de l’île, tout est en allemand, cheap et touristique, mais l’hôtel est incroyable. 120€ la nuit sur hotels.com pour cet hôtel 4 étoiles avec petit déjeuner et diner inclus, et les buffets sont excellents. Notre chambre disposait d’une petite terrasse et d’un jacuzzi dans la chambre. Les piscines extérieures sont incroyables, on s’est fait plaisir pour la dernière nuit.

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *