Le quartier de Belém et les alentours de Lisbonne

Il y a tellement de choses à voir à Lisbonne et ses alentours qu’un article ne suffit pas. Pour nos tips concernant Lisbonne centre c’est par ici. Pour Belém, les alentours de Lisbonne et la costa de Caparica c’est à la suite.

Quand on pense à Lisbonne on pense bien sûr à son célèbre tramway, ses ruelles colorées qui montent et qui descendent, ses célèbres azulejos (carreaux de faïence) et à sa tour de Belém. Mais si vous décidez de passer plusieurs jours dans la ville, alors ne ratez pas sa côte Atlantique et les jolies plages de la Costa Caparica ou encore la ville de Cascais.

Le quartier de Belém

Si vous décidez de ne passer que le week end à Lisbonne, ce sera trop court pour profiter pleinement du centre et vous rendre aussi à Belém. Il faut pour moi au moins 3 jours car il y a énormément de choses à voir à Belém. C’est le quartier de Lisbonne avec le plus de monuments touristiques par m2 dont deux classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Un peu excentré il vous faudra prendre le tramway ou le bus pour y arriver. Le tramway numéro 15 part de la Praça do Comércio et vous y déposera en une vingtaine de minutes pour environ 5€ AR. Si le tramway est trop bondé (c’est souvent le cas le week end), le bus 728 emprunte la même route.

Une fois arriver à Belém on ne sait pas trop par où se diriger pour tout voir. Je vous conseille d’arriver relativement tôt, ou bien tard car il y a énormément de touristes et de queue à l’entrée des monuments. Attention, ne pas venir le lundi car tout est fermé, vous pourriez seulement voir l’extérieur des monuments. Vous pouvez aussi commencer par un Free Tour du quartier, le meilleur moyen pour moi de rencontrer des guides passionnants pour presque rien.

Mosteiro dos Jerónimos

Pour ma part j’ai commencé par le Mosteiro dos Jerónimos. C’est le monument le plus visité du Portugal, aussi impressionnant dehors que dedans. L’entrée coute 10€. Le monument a été édifié au XVIème siècle. L’histoire dit que c’est grâce aux profits réalisés par la première conquête de Vasco de Gama aux Indes qu’il a pu être financé. Il ne faut pas oublier que le Portugal a été pendant longtemps le centre du monde, et le point de départ de la plus part des grandes expéditions. Le quartier de Belém témoigne justement de cette puissance et richesse historique.  

A côté du monastère se trouve l’église Santa Maria. Il y a beaucoup de queue mais elle avance vite car l’entrée est gratuite.

Une petite pause s’impose ensuite à l’usine des pasteis de Belém. C’est ici même que sont nés les célèbres petits flancs portugais. L’histoire dit même qu’ils sont nés au sein du monastère, une recette secrète des nonnes. Moi qui ne suis pas très flanc, je pourrais en manger 4/5. Heureusement que Lisbonne monte et descend pour éviter que ces petits gâteaux se logent directement dans le popotin. Attention beaucoup de queue ici aussi pour savourer ce petit caprice.

Tour de Belém

Direction ensuite la tour de Belém. Deuxième monument classé à l’Unesco après le monastère, elle a été construite peu après ce dernier. Je n’ai pas fait la queue pour visiter l’intérieur, les avis sont assez partagés sur l’intérêt de la visite. Je trouve le monument plus impressionnant de dehors (mmm bon normal je n’ai pas vu l’intérieur). Pas de chance pour moi, c’était marée basse et la vue est un peu moins jolie sans le reflet dans l’eau. L’entrée coute 6€.  

Pradao dos descobrimentos

Un dernier stop touristique/historique devant le monuments des découvertes, pradao dos descobrimentos. Il s’agit d’un monument érigé dans les années 60 en hommage au grands explorateurs portugais. Il rappelle la forme de l’avant des caravelles.  

Musée Berardo

Si vous n’avez pas mal aux pieds et que les pastel de nata vous ont reboosté vous pouvez visiter le musée Berardo. C’est le musée d’art contemporain de Lisbonne. On peut y admirer du Picasso, du Magritte ou encore du Warhol, l’entrée coute 5€, très raisonnable.

Vous l’aurez compris, une demi-journée c’est très speed pour ce superbe quartier, ayez le en compte au moment de programmer votre week end.

Les jolies plages de la côte Atlantique da Caparica

Si vous passez 4/5 jours à Lisbonne ou même une semaine, ne manquez pas les plages de la Costa da Caparica. Ce sont les plages préférées des Lisboetes et il y a vraiment très peu de touristes. Elles sont grandes, beaucoup d’espace, très peu de constructions sur la côte, bref un régal. Nous nous sommes rendus en voiture depuis Lisbonne. Une vingtaine de minutes, il faut traverser le célèbre pont du 25 avril. En autobus c’est aussi possible, mais plus long. Le numéro 153 (Praça de Espanha) s’y rend et le numéro 161 (Praça do Areeiro) aussi.

Sur place vous pourrez prendre un petit train touristique qui longe toute la côte de Caparica (15km) et vous déposera sur n’importe quelle plage. Il fonctionne de juin à septembre. Plus vous vous éloignez de la ville et moins les plages sont occupées. Tout le long il y a de nombreux restaurants avec vue sur mer. On y mange de bons poissons grillés les pieds dans le sable, un régal. C’est aussi le repère de nombreux surfeurs et amoureux des grosses vagues.

Les rails du petit train

Cascais à 30 minutes de Lisbonne

Située à 30km de Lisbonne, c’est la côte d’Azur du Portugal. De belles villas tout le long du littoral, beaucoup de magasins, des yachts amarrés dans le port, un centre-ville plein de charme et beaucoup de vacanciers en été. C’est une ville animée avec une jolie plage de centre-ville, la Praia da Rainha. Entre 30 et 45 minutes de voiture pour y accéder. Ou alors en train depuis Lisbonne, depuis la gare de Cais do Sodré (environ 5€ l’AR). Les principales attractions sont le musée Condes de Castro Guimarãe et la petite randonnée qui mène à la Boca do Inferno, un gouffre situé à une quinzaine de minutes du centre-ville à pied.

On peut donc passer 2 jours à Lisbonne comme 5 et avoir envie de revenir car on n’a pas tout vu. Pour ma part il faudra absolument revenir, car même après 2 séjours je n’ai toujours pas vu Sintra et ses beaux châteaux.

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *