Un week end de janvier à Vienne

jardins palais schonbrunn
  • Quand y aller ? Toute l’année ! En hiver on peut profiter de l’une des plus grandes patinoires du monde et de vin chaud. En été de ses superbes pistes cyclables et de températures agréables. 
  • Quel budget prévoir ? Agréable surprise pour nous, la vie n’est pas si chère ! Il faut seulement s’y prendre un peu en avance pour l’hôtel, mais on peut manger pour tous les prix et se déplacer facilement en vélo ou trottinette de location via applications mobiles. 
  • Où avons-nous dormi ? Hôtel Pension Andreas, chambre double avec salle de bain et petit déjeuner inclus, 140€ pour le week end à deux. 
  • Où avons-nous mangé ? Déjeuner au Schnitzelwirt et diner sur la place de l’hôtel de ville à côté de la patinoire. Ambiance station de ski, vin chaud, saucisses et pommes de terre pour une dizaine d’euros. Brunch le lendemain au café Aera
  • Notre vidéo de voyage ici.

Pour l’anniversaire d’Alex, le 24 janvier, je l’emmène en week end surprise. Il m’avait emmené l’année dernière à Grenade, la barre est haute ! Il ne sait rien de la destination jusqu’au moment de l’embarquement, seulement qu’il va faire un peu frisquet. Mon choix c’est surtout fait en fonction du prix des billets et des villes que nous n’avions pas encore visité. En plus pour lui Vienne fait partie des destinations à faire en amoureux, avec Rome et Paris. Je lui offre une petite boite à l’arrivée à l’aéroport avec 4 indices pour qu’il découvre la destination secrète :

  • 1.500km de Madrid en voiture
  • Un château célèbre 
  • Ich Liebe Dich 
  • Des faux billets d’opéra et d’avion

Il a pensé à l’Allemagne, car Schönbrunn c’est un palais et non un château… monsieur est culturé ! 

Comment rejoindre le centre-ville et oú dormir à Vienne ? 

L’aéroport se situe à 18km au Sud de la ville. Pour rejoindre le centre-ville plusieurs options, le train (City Airport Train) qui vous emmène à la gare centrale. Le plus rapide mais aussi le plus cher (en dehors des taxis), 21€ AR. Il y a aussi des trains intercités, mais nous avons opté pour les bus de ville. L’accès aux bus est simple, les billets se prennent au moment de monter. 13€ AR, ce qui reste relativement peu cher pour la ville, nous avons atterris à 22h30, aucun problème à cette heure-là. 

Le bus nous laisse à Worzinplatz, 20 minutes à pied de l’hôtel, il fait assez froid, on privilégie le Uber. (5€ pour 10 minutes, à deux c’est presque moins cher que le tram). 

Belle surprise à l’arrivée à l’hôtel, la chambre est charmante, tout confort, très peu de bruit et bien chauffée. Le petit-déjeuner reste très basique mais tout y est : yaourt, confiture, jus d’orange, un peu de fromage et œufs durs. Il n’est pas en plein centre mais facilement accessible à pied. 

Jour 1 – Schönbrunn et un déjeuner gargantuesque 

Après une bonne nuit de sommeil et un départ sur les coups de 10h (on veut profiter mais pas revenir plus fatigués non plus !) on part en direction du palais. Il est un peu à l’extérieur du centre-ville, on prend le tram car il ne fait pas chaud mais en vélo ou trottinette c’est l’idéal. On prend un café en attendant le tram, devant un petit food truck. Alex plaisante avec le vendeur qui porte une casquette du Barça, il lui dit que le Real Madrid c’est mieux, ils rigolent entre mecs, le vendeur qui est roumain, trop mignon lui offre le café. Dans le tram un papi se lève pour aider un sans-abris bourré à tenir sur son siège, encore une fois trop mignon, on aime déjà la ville et ses gens. 

Petit tip pour Schönbrunn, prenez vos tickets à l’avance pour ne pas faire la queue, la veille ou le matin même sur votre mobile, surtout en haute saison. On prend le billet tour imperial, 16€ l’entrée avec audio guide. La visite est rapide, une quarantaine de minutes, certaines salles ne sont pas accessibles avec ce ticket, mais pour nous c’est suffisant. L’entrée dans les jardins est comprise.

On repart à pied direction le centre-ville pour déjeuner, il est à 14h on est prêt pour engloutir une escalope viennoise ! Stop dans l’un des restaurants mythiques de la ville pour son rapport qualité-prix, le Schnitzelwirt les touristes se mélangent aux locaux (le restaurant n’est pas en plein centre). On commande une soupe, une escalope viennoise, des saucisses au fromage, des frites et… c’est beaucoup trop, les quantités sont astronomiques, mais on se régale pour 15€ par personne avec une bière. 

Un café viennois et une soirée à l’Opéra… pour 10€ !

Arrivés dans le centre, on découvre les superbes pistes cyclables de la ville et on opte pour les patinettes Kiwi pour se rendre à l’opéra. Prévoyez gants et écharpes, le froid pique les yeux, mais c’est le meilleur moyen pour se déplacer, bien plus rapide et économique que le tram. 

trottinettes vienne

On prend un café viennois et une sachertorte dans l’emblématique café Gerstner Hofzuckerbäcker. Allez-y vers 16h30 pour éviter une attente trop longue. La vue sur l’opéra est superbe, l’addition un peu salée, 17€ (deux cafés et une tarte) mais c’est un incontournable de la ville. 

Puis 1h30 avant le début de l’Opéra on retire nos billets de dernière minute, on sera debout mais pour seulement…10€ pour voir Cendrillon de Rossini. On dépose nos affaires au vestiaire avant le début du spectacle et on en profite pour visiter l’Opéra, une vraie merveille. On décide de s’en aller à l´entracte, après 1h30 de spectacle, les jambes sont lourdes et nous avons suffisamment de paillettes dans les yeux (Kevin !) pour la soirée. Nos conseils ici pour prendre ses billets. 

opera national vienne

Un sandwich et un vin chaud devant la patinoire

On sort de l’Opéra relativement tôt (la pièce commençait à 19h) et on se dirige vers l’hôtel de ville, et là c’est une belle surprise, la patinoire à ouvert la veille (24 janvier) et c’est … magique ! C’est l’une des plus grande du monde, des zig zag partout, des pistes de vitesse, et même un étage, pour les amateurs de patin c’est l’idéal.

Mais ce n’est pas tout, il y a un véritable village qui s’est construit tout autour. Des petits chalets qui proposent des plats montagnards, du vin chaud, des crêpes, de la bonne musique. Tout le monde est en patin, c’est ambiance sport d’hiver, on adore ! Pour nous ce sera sandwich à la saucisse, mais pas de patinoire. Après une journée à marcher et un opéra debout, nos jambes ne suivent plus, et il faut compter une quinzaine d’euros par personne. On rente à pied à l’hôtel, enchantés par cette première journée. 

patinoire vienne

Jour 2 – Le centre-ville 

Pour notre deuxième et dernier jour (et oui ça passe vite), on se rend dans le centre-ville pour un free tour. Visite guidée des monuments principaux de la ville, la belle cathédrale Saint Etienne, le palais Hofburg ou l’hôtel de ville. Le centre est vraiment tranquille le dimanche, ça change de Madrid ! On déjeune au café Aera, je me régale avec une garlic cream (très garlic) et un pancake salé gratiné au parmesan.

On file ensuite voir le Hundertwasserhaus, ces drôles d’appartements colorés qui ressemblent un peu à du Gaudi. On prend un dernier café au Village Art Bar, une jolie galerie pour se réchauffer et acheter quelques souvenirs. Puis c’est l’heure du retour, pas le temps cette fois pour le palais du Belvédère, pour une prochaine fois. 

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *