Un Week End à Logroño

Processed with VSCO with c1 preset
  • Où est situé Logroño ? Il s’agit de la capital de La Rioja, environ 3h40 de Madrid et 2h15 de Bayonne.
  • Quand aller à Logroño ? En été c’est l’idéal, il ne fait pas aussi chaud qu’à Madrid et donc très agréable pour les visites. Mais en automne les vignes de la région se parent de jolies couleurs, à vous de choisir !
  • Quel budget prévoir ? On y mange et bois bien pour peu cher (moins de 2,5€ le verre de vin et de nombreuses tapas)
  • Où avons-nous dormi ? Hôtel Zenith Logroño 60€ la chambre double, réservée 2 semaines à l’avance. Le petit-déjeuner n’est pas inclus, mais pour 3,5€ par personne dans le bar d’à côté il est très bien. Je recommande néanmoins de prendre un hôtel plus près du centre pour ne pas avoir à prendre la voiture
  • La vidéo de notre Week End ici.

Logroño est une petite ville, on peut très bien y passer le week end entier et prendre son temps. Néanmoins, vous pouvez aussi vous balader dans les petits villages de la Rioja (article ici). Ou bien aller jusqu’au désert des Bardenas si vous avez plus de temps (article ici). Sur la route du retour vers Madrid nous sommes passés par deux petits villages du label « Los Pueblos mas bonitos de España », Viniegra de Arriba et Viniegra de Abajo. 

Que visiter à Logroño ? 

Ne vous attendez pas à trouver un monument emblématique tel que l’Alhambra de Grenade, le musée Guggenheim de Bilbao et à devoir courir pour avoir le temps de tout visiter. En effet, Logroño reste une ville tranquille et son intérêt repose plutôt dans ses visites de caves à vin et la dégustation de tapas. Ce qui nous convenait parfaitement à Alex et moi ! Durant l’été la chaleur de Madrid est difficilement supportable et en attendant les grandes vacances nous voulions faire une petite escapade pas chère et reposante. 

En dehors de la Calle Laurel et de ses fameux restaurants dont nous parlerons plus bas, si vous appréciez le vin je vous conseille la visite de la Bodega Franco Españolas. Elle existe depuis plus de 127 ans. Nous y avons passé une partie de notre dimanche matin (pendant que certains vont à la messe !). C’est un incontournable de la ville, de plus son origine française vient gonfler un peu notre égo. Surtout pour moi qui écoute sans cesse Alex dire que l’Espagne est le meilleur pays du monde, petite blague entre nous.

La bodega Franco Españolas, richesse de la Rioja

La Bodega ne dispose pas de ses propres vignes, mais l’avantage est qu’elle est en plein cœur de la ville et facilement accessible à pied ou en voiture (parking très proche). La visite dure environ 1h30. Je vous conseille de réserver à l’avance pour être sûr. Elle coûte 14euros, elle peut être faite en français, en anglais ou en espagnol. Vous avez aussi la possibilité aussi de déjeuner dans la Bodega, mais bien plus sympa les tapas.

degustation vin tourisme la rioja
La Bodega

Pour le reste des incontournables de la ville, si vous voulez en savoir plus sur les coutumes et l’histoire de la région, le Musée de la Rioja est gratuit et ouvert de 10:00 à 14:00 / 16:00 à 21:00 les samedis et de 10:00 à 14:00 heures les dimanches. Personnellement nous avons fait d’autres musées de la région et donc laissé celui-ci pour une autre fois. 

Ensuite faites un petit détour par le parc del Espolón, où vous pourrez admirez en plein centre la statue du General Espolón, figure emblématique de la ville. Puis dirigez-vous vers la fameuse cathédrale de Santa María de la Redonda et l’église de San Bartolomé, la plus ancienne de Logroño (XIIème siècle) dont la tour peut être visitée. La balade se termine sur le fameux pont de pierre de la ville qui enjambe l’Ebro. 

Les meilleurs pinchos de Logroño

La célèbre calle Laurel est pour moi le meilleur endroit de la ville, et beaucoup seront d’accord. Le soir il y a une animation incroyable, tout le monde est dehors avec son verre de vin rouge à discuter et refaire le monde. Allez-y vers 20h pour commencer les festivités tranquillement. Bien sûr il faut oublier l’idée de pouvoir s’asseoir pour diner, les bars sont pleins et les tapas se mangent debout. De toute façon l’intérêt et de faire un Barathon, un marathon de Tapas et de passer seulement 30/40 minutes dans chaque petits bars.

calle laurel logroño

Commencez dans le bar Le Parlamento, une belle terrasse pour prendre un verre avant de déguster les tapas s’il est encore tôt. Vous pouvez aussi opter pour l’option Cocktail au Wine Fandango, très à la mode dernièrement. Puis le barathon de tapas commence, ou plutôt de pinchos, car là-bas c’est le nom qu’ils leur donnent : 

Quelques mètres avant la calle Laurel, La Bodeguilla los Rotos. On va chercher son sandwich de huevos rotos à l’intérieur et son verre de vin et on sort en terrasse s’appuyer sur les tonneaux de vin en guise de tables hautes. Pour ceux qui ne connaissent pas, les huevos rotos sont des œufs un peu brouillés, mélangés à du jambon ibérique et des pommes de terre, adieu la préparation du Summer Body ! 

La Calle Laurel

  • Le Bar Soriano, on y déguste les meilleurs champignons de la ville. Ce sont trois petits champignons sur une brochette et un morceau de pain. Un conseil, attention à ne pas tâcher sa chemise, pour moi ça a été fatal !
  • Pata negra, ce sont de bons bocadillo de jamon classiques, possible de s’y asseoir
  • Blanco y Negro, des tartines en tout genre, ma préférée : La bruschetta fromage de chèvre, jambon et coulis de framboise. Un régal, mais pour ceux qui aiment les anchois (burk) vous trouverez votre bonheur aussi ! 
  • Juan y pinchame, pour moi le meilleur pincho. On y est d’ailleurs allés deux soirs de suite, une brochette aux crevettes et à l’ananas, grillée au gros sel
  • La Tavina : Pinchos en tout genre, un bon tatakis de atun y salmorejo pour moi. Bien sur chaque pincho accompagné d’un verre de vin, autant dire que le retour à l’hôtel est un peu flou… eh eh !

Viniegra de Arriba et Viniegra de Abajo, La Rioja rurale

J’en parlais dans mon article sur les petits villages de la Rioja, mais j’ai découvert en arrivant en Espagne le label des « Pueblos mas bonitos de España », qui correspond à celui de « Nos plus beaux villages de France ». Je me suis mise dans l’idée d’en faire un maximum, 15 à mon compteur pour l’instant. Il y en a 94 au total, répartis entre chaque région d’Espagne, dont 15 nouveaux en 2020. C’est une manière de bien connaître l’Espagne et s’immerger dans la culture. 

Sur la route du retour nous passons donc par Viniegra de Abajo, et Viniegra de Arriba. Respectivement 99 et 50 habitants. 10 km séparent ces deux petits villages, ils appartient aux Siete Villas, une association historique de villages de la région. Au début c’était dans le but de développer des intérêts commerciaux, surtout pour l’élevage, aujourd’hui pour le tourisme.

Ils sont situés à 1182m et 800m, la route est donc bien plus longue pour rentrer à Madrid, mais aussi très belle. On passe par plusieurs cols, attention en hiver ils peuvent être fermés par la neige. Nous déjeunons à l’hôtel La Venta de Goyo, bon rapport qualité prix. Le choix des restaurants est restreint dans la région car les villages sont tout petits et je conseille de réserver à l’avance. Pour l’anecdote c’est moi qui conduisait ce jours-là, je n’ai absolument pas fait attention au niveau d’essence et nous avons failli nous retrouver à sec, sans réseau entre les deux villages… Une petite frayeur, heureusement la montagne descendait, nous avons terminé… au point mort !

espagne viniegra de abajo
2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *