Un week end à Saint-Jacques-de-Compostelle – Que voir et que faire ?

  • Quand y aller ? Je dirais que toute l’année, on peut dire que le temps est… breton ! Il fait assez doux en hiver, pas trop chaud en été et il pleut relativement souvent à n’importe quel moment de l’année. D’ailleurs j’ai presque préféré Saint-Jacques sous la pluie, beaucoup de charme avec les vieilles pierres.
  • Comment y aller ? Plusieurs vols directs par semaine depuis Paris, ou bien en voiture depuis la France si vous comptez faire un joli road trip.
  • Combien de temps y rester ? Je dirais qu’un week end est suffisant, car c’est une petite ville.
  • Où dormir ? On a dormi dans un monastère, c’était incroyable, je vous en dit plus un peu plus bas.
  • Où manger ? A la Taberna O Gato Negro, une institution ou chez Meson 42 pour un bon pulpo.
  • Comment rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport ? Il est situé à seulement 13km du centre-ville. L’option la plus économique est bien-sûr le bus, 3€ ou 5,10€ l’AR à acheter directement au chauffeur de bus. Le trajet dure environ 30min. Il y a en général des bus toutes les 30min jusqu’à tard ou tôt le matin. Le bus vous laisse dans le centre ou à la gare. En taxi, cela vous coutera 21€ tarif fixe pour 15-20min.

Pour découvrir tous les meilleurs spots de la Galice et notre itinéraire de road trip, c’est par ici ! A la suite je vous dévoile mes meilleurs spots pour un week end à Saint-Jacques, que voir ? Et que faire ?

Que voir ?

La cathédrale

La première chose à faire c’est, je dirais presque “évidemment”, venir aux pieds de sa cathédrale, sur la Plaza del Obradoiro. Il y a d’ailleurs beaucoup de marcheurs qui s’assoient et se reposent sur son parvis après leur long périple, c’est assez chouette à voir, notamment voir leur emotion à leur arrivée. La cathédrale a été construite entre 1075 y 1211, et si elle est si particulière c’est que c’est un mélange de styles architecturaux, baroque, romain et gothique à la fois. C’est le lieu le plus visité de Galice, notamment le 25 juillet le jour de la fête de l’apôtre. Si vous pouvez c’est une date idéale pour visiter la ville car l’ambiance est à la fête et aux défilés.

La visite de la cathédrale est gratuite et se fait de 7h à 21h, mais il faut payer pour accéder à son musée et à son célèbre portique, le Pórtico de la Gloria, 12€ tarif normal ou 10€ pour les pèlerins. Je vous conseille de réserver à l’avance sur le site internet, surtout les années saintes comme 2021 qui sont des années avec énormément de visiteurs.

Il est aussi très typique de faire la queue pour aller embrasser la figure de l’apôtre, en plein cœur de la cathédrale. Cet été à cause du Covid je crois qu’il n’était pas possible de le faire, mais en 2019 j’ai eu le privilège de la faire. Bon je suis juste passée devant parce qu’embrasser ses pieds après tout le monde, non merci !

La messe du pèlerin

Ahhh la fameuse messe du pèlerin, le saint graal pour les marcheurs, elle a lieu tous les jours à 7h30, 9h30, 12h00 et 19h30. Attention selon la période il peut y avoir beauuuuucoup de monde, nous avons passé notre tour, il fallait y être 1h avant, et comme on n’est pas des fervents chrétiens, bon… Alors attention, si comme moi vous espériez voir l’encensoir ou le botafumeiro en action, sachez que c’est très rare, seulement quelques jours par an. Renseignez-vous avant, c’est souvent les jours fériés et religieux. Le reste du temps le botafumeiro est situé dans le musée de la cathédrale. Celui que vous voyez au centre est seulement un petite représentation. Le vrai est bien plus grand, il pèse 53kg, mesure 1,50 mètre et peut atteindre la vitesse de 68km/h. Il est aussi possible d’écrire à botafumeiro@catedraldesantiago.es pour réserver l’encensoir, je trouve cela assez drôle de pouvoir le réserver, mais vous imaginez son prix… !

La vieille ville

Le centre-ville a beaucoup de charme, ambiance un peu mystique avec ses rues pavées et ses maisons un peu sombres en pierres. Les rues de la vieille ville sont d’ailleurs classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

Je vous conseille de faire absolument un free tour pour en savoir plus sur l’histoire de la ville. Vous passerez bien sûr les 4 jolies places qui entourent la cathédrale. La plaza de Quintana, la plaza del Obradoiro dont on a parlé avant. La Praza da Inmaculada et enfin celle de las Platerias (Place des Orfèvreries) du fait des ateliers d’orfèvres qui s’y trouvent depuis le moyen-âge. Nous avons adoré découvrir la ville de cette manière avec un super guide, vous pouvez reserver le votre par ici.

La route du París – Dakar

Un Paris Dakar à Santiago ? Quelle drôle d’idée ! En fait il s’agit d’une tradition étudiante, car la ville est très étudiante et festive. La tradition consiste à boire un verre de vin dans chacun des bars de la Rua do Franco. On commence par le bar Paris et on termine par le bar Dakar. J’ai adoré le concept, bon par contre je reconnais qu’on a pas joué le jeu car il y a plus de 30 locaux, ça aurait mal fini cette histoire.

Le mercado de Abastos

Il s’agit d’un très beau marché couvert, plein de couleurs et d’odeurs de produits typiques de Galice. Il est ouvert du lundi au samedi, le matin, de 11:30 à 17:00 et il est possible d’y déjeuner dans une ambiance populaire.

L’université de Santiago

La célèbre université de Santiago. Alors il est vrai que la plus part des bâtiments ne sont pas ouverts au public mais le Colegio Fonseca de Santiago lui l’est. Il s’agit d’un très joli patio en plein centre-ville, une petite pause s’impose (#redondance) sur l’un de ses bancs, sous ses belles arcades.

Parque Alameda

Un joli espace vert près du centre. Il faut dire qu’il y a de nombreux parcs dans la ville, en même temps avec le temps et les mm de pluie qui tombent chaque année ce serait dommage de ne pas en profiter.

Où Dormir ?

Nous avons dormi dans le Monastère San Martín Pinario, une expérience incroyable, l’endroit est juste magnifique. Alors bien sûr il est possible d’y rentrer sans y dormir et de se promener dans ses couloirs ou s’asseoir dehors dans son patio. Mais je conseille vraiment de prendre une chambre. En plus la localisation est top, à 1 minute à pied de la cathédrale, en plein centre. Nous avons payé notre chambre double avec salle de bain privée pour seulement 53€ en juillet. Il y a aussi des dortoirs pour les pèlerins.

Il est possible d’y petit déjeuner et d’y manger, mais je vous conseille plutôt de manger dehors, ce n’est pas l’offre de restos qui manque.

L’église du monastère est superbe, elle abrite l’ancien chœur en noyer de la cathédrale.

Les spécialités de la ville et où bien manger ?

Les spécialités de la ville et de la Galice

Alors bien évidemment on se doute, tout ce qui est poisson et fruit de mer. Avec ses 1.400 km de littoral, la Galice est la région d’Espagne avec le plus de côte et donc une richesse gastronomique très axée sur les produits de la mer.

Entre autre le turbot, le colin, le bar, la dorade, la lotte ou encore les sardines. Pour les fruits de mer les pousse-pied (je ne connaissais pas avant d’arriver en Espagne), les moules, les palourdes, les couteaux ou les pétoncles. Et bien sur le pulpo a la Gallega, le plat star de la région, et aussi l’un de mes préférés. Il s’agit d’un poulpe servi avec du gros sel, de l’huile d’olive, saupoudré de paprika et parfois sur un lit de purée de pomme de terre. J’adore aussi les pimientos del padrón, c’est super en entrée pour ouvrir l’appétit. Ce sont des petits poivrons verts, la légende dit qu’il y en a 1 sur 10 qui pique très fort. Quand je rentre en France j’en ramène toujours à mes parents. Et puis pour les petits creux, bien sûr l’empanada gallega, souvent au thon et tomates.

Vous prendrez bien un petit dessert ? Alors je vous propose la tarta de Santiago. Typique de la ville. Il s’agit d’un gâteau aux amandes. On a gouté et bien aimé !

Des bonnes adresses dans la ville

Énormément de bons restos dans le centre de Saint-Jacques, c’est d’ailleurs très difficile à choisir, surtout dans les deux rues principales, la Rua de San Pedro et la Rua do Franco. 

Pour commencer, un passage obligé à la taverne O Gato Negro, dans le centre historique. Il s’agit d’une institution à Saint-Jacques. Une taverne bien dans son jus, un personnel un peu antipathique mais s’en est drôle et de bons produits.

Pour un délicieux pulpo rendez-vous chez Meson 42 non loin de là, le personnel est au petit soin on a adoré.

Nous avons pris notre petit-déjeuner à l’hôtel Costa Vella (ouvert à tous). Leur jardin plein de fleurs est magnifique, un petit ecrin de verdure en plein milieu de la ville. Et pour gouter la fameuse Tarta de Santiago la petite boutique Colmado Delicious. Attention ne pas y aller avec une grosse faim car vous repartiez avec plein de gâteaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.