Road Trip à Minorque

  • Quand partir ? Comme pour n’importe quelle île des Baléare, je dirais que septembre est le mois idéal pour un road trip à Minorque. Nous avons eu 25 degrés dehors et 26 degrés dans l’eau avec très peu de monde. Mai et juin sont aussi des bonnes périodes, l’eau est un peu plus fraiche. Cependant, si possible, éviter l’été, il y a beaucoup de monde. C’est une petite île et les chemins/parkings pour accéder aux plages sont très vite remplis.
  • Comment s’y rendre ? En avion, il y a un aéroport à Port Mahon. Ou bien en bateau avec la compagnie Balearia depuis Barcelone (4h en Fast Ferry).  
  • Comment se déplacer ? Je conseille vivement de louer une voiture. Les routes sont très faciles. Hors saison il est facile de se garer même dans les villes et cela permet vraiment de découvrir tous les endroits de l’île. Nous avons loué chez Hiper Rent a Car, sans franchise, tout s’est très bien passé. Attention bien regarder quand vous louez une voiture si vous avez besoin d’une carte de débit ou de crédit.
  • Où dormir ? Nous avons passés 3 nuits à Cala Galdana, au sud de l’île. C’est une super localisation pour découvrir les plus belles plages à pied. Nous avons dormi à l’hôtel Ilunion, une chaîne d’hôtels espagnole ou plus de 40% des employés ont un handicap. Nous avons aussi fait une nuit à notre arrivée à l’hôtel Son Vilar, à Port Mahon. Belle chambre et piscine sur le toit.
  • Combien de temps y rester ? Je dirais au minimum 3 jours, nous avons fait 5 jours et c’était vraiment super, l’île n’est pas très grande. Mais bien sur si vous avez l’occasion, 2 semaines c’est aussi super.

Jour 1

Nous sommes arrivés en fin d’après-midi en avion depuis Madrid, une petite heure de voyage seulement. On récupère la voiture chez notre loueur Hiper Rent a Car (ils viennent vous chercher en navette, les bureaux sont à 2/3km de l’aéroport) et notre petit road trip à Minorque à commencé.

Nous avons passé la fin de journée à Port Mahon, à seulement 10 minutes de l’aéroport, il s’agit de la plus grande ville de l’île. Nous avons déambulé toute la soirée dans la ville sous 25 degrés. Très peu de monde même un samedi, un vrai plaisir. Nous nous sommes garé sur le parking Sa Sinia des Cuc, tout près du centre-ville, beaucoup de places gratuites. Gros coup de cœur pour le Mercat des Peix. C’est un petit marché semi couvert avec plein de tapas, une jolie terrasse, super pour un apéro. Ensuite pour diner deux options, le restaurant Ses Culleres, tapas & romantisme pour un très bon rapport qualité prix. Ou bien Paput, un petit chiringuito près du port, ambiance chill, musique, burgers et nachos.

Nous avons passé la première nuit à l’hôtel Son Vilar, à 4km du centre, une jolie chambre avec terrasse et piscine sur le toit pour 69€. Assez facile de se garer à côté.

Jour 2

Pour cette deuxième journée encore bien ensoleillée, direction Binibeca Vell à 10 minutes de Port Mahon. C’est un peu THE village instagramable de l’île car ce sont des petites maisons toutes blanches au bord de la mer, plein des petits passages cachés, chaque recoin est un joli spot à photo. La visite est assez rapide si vous ne vous attardez pas pour un café ou pour déjeuner.

Premier spot baignade pour nous à 5 minute sur la jolie petite plage Cala Binidali. Très peu de monde fin septembre et une eau vraiment translucide. Des petits cabanons privés le long de la plage et un peu de nudisme, on valide !

On part ensuite déjeuner dans le chiringuito Los Bucaneros, et je crois que c’est le meilleur que j’ai fait jusqu’à maintenant en Espagne, et pourtant il y en a ! Mais celui-ci c’est vraiment les pieds dans l’eau, une super ambiance, des bons produits frais pour vraiment pas grand-chose. On a adoré ! il y a une grande plage familiale à côté, la Playa Binibeca.

On part ensuite dans la partie ouest de l’île, à Cala Galdana pour passer les 3 prochaines nuits. Il s’agit une petite station balnéaire, une jolie plage avec des petits commerces et surtout la possibilité de randonner jusqu’aux plus belles calanques à pied. Nous avons dormi à l’hôtel Ilunion, ça monte/descend beaucoup pour aller à la plage, mais c’est facilement accessible à pied si pas de problème de mobilité.

Jour 3

Nous sommes parti tranquillement à pied jusqu’aux superbes plages Cala Macarella et Macarelleta. Le chemin n’est pas très difficile mais prévoir de bonnes chaussures et de l’eau même s’il y a un petit restaurant sur la plage. Je vous mets les détails de la balade dans mon article sur les plus belles plages de Minorque ici.

Nous avons pique-niqué sur la plage et farnienté (pas sûr que le verbe existe, mais je l’aime bien). Ce sont vraiment des plages incroyables, avec un littoral super préservé contrairement à d’autres îles de Baléares.

Nous avons passés la fin de journée à Ciutadella, et c’est aussi un coup de cœur. Les couleurs au coucher du soleil sont incroyables. Nous avons trouvé un parking public gratuit près de la plaça Quintana de Mar à 5 min du centre. Plein de petites boutiques chic et bohèmes, on retrouve les fameuses Minorquines, les chaussures typiques de l’île, à tous les coins de rue. Autre symbole de l’île, les chaises en bois pliantes, elles sont omniprésentes sur l’île. Minorque a vraiment une identité très forte.

Nous sommes aussi passé à la boulangerie Herbera Bakery pour acheter une ensaimada pour le petit-déjeuner du lendemain, une pâtisserie typique de l’île.

Nous avons diné sur la terrasse en hauteur du restaurant Cas Consol, et la vue sur le port est incroyable. Vous pouvez aussi diner Puspaayu, la terrasse intérieure est sublime.

Jour 4

Encore une matinée plage pour nous. On marche une 30aine de minutes depuis Cala Galdana pour découvrir, je pense, la plus belle plage de l’île, la Cala Mitjana et Mitjaneta. C’est un coup de cœur, je passe mon temps dans l’eau à observer les poissons.

On déjeune une salade sur la plage avant de prendre la route pour le joli Phare de Punta Nati, c’est aussi un spot à coucher du soleil. Comme beaucoup d’endroits à Minorque, le parking est assez loin, 2km, ce qui permet de ne pas dénaturer les endroits avec trop de voitures, mais on a bien fait 15-16km chaque jour.

Sur la route vous pouvez aussi vous arrêter à Lithica Pedreres de S’hostal, ce sont d’anciennes carrières réaménagées en labyrinthe. Endroit apparemment assez typique et peu touristique mais nous n’avons pas eu le temps de nous arrêter. 

On termine l’après-midi à la Cova d’en Xeroi. Surement la discothèque la plus connue de l’île pour son architecture incroyable et son coucher de soleil. Néanmoins nous avons préféré l’horaire qui permet de rester seulement jusqu’à 17h30 afin de ne pas devoir faire la queue pour le soir. Beaucoup de monde, même en septembre, j’imagine les 3 ou 4 heures de queue en été. L’entrée est un peu chère même si elle inclue une conso, mais la vue est vraiment incroyable, on n’a pas du tout regretté.

La plage Cala´n Porter à côté est aussi super avec une jolie animation le long de la promenade, beaucoup de petits restaurants et bars.

Jour 5

Matinée plage encore une fois, il y en a tellement à découvrir ! On part vers le nord cette fois, à la Cala Pilar, une plage complètement différente avec de superbes contrastes entre le sable, l’argile et le bleu de la mer. Encore une fois il faut marcher un peu pour y arriver. Le détail par ici.

On visite ensuite le petit village de Fornells et c’est un coup de cœur. Très peu de touristes, authentique, reposant, j’ai presque regretté de ne pas avoir pris une nuit là-bas aussi.

On boucle ce circuit par le phare de Favaritx, une demande d’Alex qui adore les phares. Une jolie balade sauvage pour y arriver et presque personne.

Juste avant de rendre la voiture et de prendre l’avion on passe prendre un apéro (pour bien dormir !) dans la Bodega Binifadet, surement la plus connue de l’île et elle est magnifique. Une lumière incroyable sur les vignes en fin de journée et une décoration faite avec beaucoup de goût. Nous avons pris une salade de tomate et des croquetas avec un bon verre de vin, tout est excellent et vraiment raisonnable en termes de prix.

Vous l’aurez surement compris, Minorque a vraiment été un coup de cœur pour nous. On a l’impression que toute l’île est décorée avec goût. Les calanques sont sublimes, pas de grosses stations balnéaires, le littoral est protégé, on y mange très bien bref on y retournera surement un jour !

J’ai bouclé ma visite des Baléares avec l’île de Minorque et je crois que les 4 îles ont toutes vraiment un petit quelque chose. En dehors de l’été et du tourisme de masse, ce sont des paradis. Retrouvez tous mes articles sur les Baléares par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.