4 jours de Road trip en Asturies et Cantabrie

Jour 1 – Oviedo, Cabo Vidio, Playa del Silencio et Ermita de la Regalina

Où dormir pour cette première journée en Asturies ?

Alors nous avons passé la nuit à l’Hostal Alvarez à Oviedo, un rapport qualité prix imbattable et un bon départ pour ce road trip en Asturies et Cantabrie. 36€ pour deux avec salle de bain privée en plein centre. La chambre est spacieuse et la salle de bain moderne, le petit hic ? L’isolation assez inexistante, prévoyez des boules quies pour ne pas entendre les voisins ni les voitures et ce sera parfait. Le personnel est adorable et vous donnera des conseils pour les visites de la ville.

Vue de la chambre

Où petit déjeuner et déjeuner ?

A Oviedo super petit-déjeuner avec de gentils serveurs au Manolin Campa. Un jus, un café et un pincho de tortilla pour 3,5€. Pour le déjeuner, si vous êtes à Oviedo en semaine, super menu du jour pour 9,5€ au Piperu Tapas. Ou alors bien déjeuner un peu plus élégant au Tierra Astur Gascona. Une déco incroyable et une ambiance 100% Asturies avec les bouteilles de cidre au plafond (photo juste ici).

Tierra Astur

L’itinéraire de la journée – 1h30 de route

Pour commencer nous avons passé la matinée à visiter Oviedo. La ville n’est pas très grand. Elle peut se visiter facilement en quelques heures si vous ne visitez pas tous les musées. Plus de détail sur la ville par ici.

Ensuite direction le Cabo Vidio, son phare et ses jolies falaises à 50 minutes d’Oviedo. Asseyez-vous sur son banc assez incroyable. Une vue à 180 degrés sur la mer et les falaises (photo un peu plus bas). Il y a aussi un food truck super sympa, la Soluneta. De bons burgers entre 6 et 9€ assis sur des bottes de paille.

A 15 minutes de là se trouve l’une des plages les plus spectaculaires de la côte, la Playa del Silencio. Il est possible de se garer sur un petit parking en herbe pour 3€ si vous ne voulez pas chercher une place trop longtemps. La plage de galets est top pour se baigner. Une vue incroyable et peu de monde car la montée/descente est rude.

Nous avons terminé la journée sur un super spot, l’Ermita de la Regalina. La chapelle la plus mignonne que j’ai pu voir. Une vue superbe et tout en hauteur sur la plage de Cadavedo, très peu de monde et un joli horreo bien preservé (un grenier typique de la région pour stocker les graines à l’abris des rongeurs et de l’humidité, on le voit sur la photo).

Jour 2 – Cudillero, Tazones et Lastres

Où dormir ?

Nous avons dormis à Ribadeo, en Galice. Mais il est tout à fait possible de dormir à Luarca, une jolie ville près de la Playa del Silencio.

Où déjeuner ?

Nous avons déjeuné à Cudillero, au super restaurant Casa Mari, sur les balcons à l’étage. Le meilleur cachopo de notre séjour ! (Attention, prendre un cachopo pour deux, ils sont énormes et ce conseil vaut pour tout le voyage).

L’itinéraire de la journée – 1h50 de route

Pour cette deuxième journée nous avons commencés par Cudillero à 45 minutes d’Oviedo. J’avais vraiment hâte de découvrir ce joyaux de la côte nord, et je n’ai pas été déçu. Des maisons de toutes les couleurs, la mer et la montagne de chaque côté, on se croirait presque aux Cinque Terre. Il est facile de s’y garer, il y a un grand parking pour les touristes à quelques pas du centre (attention le premier parking est réservé aux résidents). Le village est tout petit mais je recommande de déjeuner tranquillement là-bas.

Puis 1h de voiture pour rejoindre le tout petit village de Tazones. Alex a été un peu déçu, c’est vrai qu’après Cudillero cela paraît un peu fade et il faisait moins beau. Mais c’est un joli village de pécheurs. Authentique et calme il dispose du label des plus jolis villages d’Espagne comme Lastres et Cudillero.

On termine la journée à Lastres, encore un village « bonito » comme on dit ici. Le détail de ces villages par ici.

On décide de passer la nuit à Cangas de Onis pour être proche du sanctuaire de Covadonga et pouvoir faire la balade jusqu’aux lacs le lendemain. Sur la route on fait un arrêt au mirador del Fitu. Apparemment il y a une vue incroyable sur la mer et les montagnes… cependant on ne voyait pas à 1 mètres #fail.

Jour 3 – Cangas de Onis, Covadonga, Ribadesella et Llanes

Où dormir ?

On a passé la nuit à l’hôtel Center de Cangas de Onis. 42€ à deux avec salle de bain privée et petit déjeuner inclus. Le petit déjeuner n’est pas incroyable mais il y a de tout et la chambre est correcte mais assez mal isolée. Pour le prix et la localisation en plein centre on est satisfaits. Attention, un peu dur de trouver une place gratuite pour se garer en été.

Où manger ?

A Cangas nous avons diné à la Sidreria Picu de Urriella. Un bon rapport qualité prix et des serveurs agréables, petite préférence pour le chorizo à la sidra. Sur le chemin entre Ribadesella et Llanes nous avons opté pour un menu du jour à 12€ au restaurant El Nido De Robin. Un resto un peu routard en bord de route, mais typique et une soupe de poisson incroyable, on a adoré. Pour une petite pause cidre et dessert la Sidreria Villamar à Celorio.  A Llanes nous avons pris l’apéro et un verre de vin à la Vinateria El Castillo (oui on a fait une petite pause de cidre). Et un super dessert au Glacier Regma, les meilleures glaces de la côte.

L’itinéraire de la journée – 1h50

Nous avons visité la veille la petite ville de Cangas de Onis et son célèbre pont romain. Il y a pas mal d’ambiance le soir c’est agréable. Le lendemain nous nous sommes levés tôt en espérant pouvoir faire la randonnée des lacs de Covadonga à 10 minutes de là mais malheureusement le brouillard était encore une fois au rendez-vous et il ne servait à rien de se rendre dans les montagnes. C’est la troisième fois que j’essaye d’y aller et à chaque fois le temps et capricieux #fail2. Nous avons donc visité le sanctuaire de Covadonga (je trouve l’endroit incroyable, on se croirait dans Harry Potter) et nous sommes partis en direction de la jolie ville de Ribadesella à 30 minutes.

Ribadesella est une ville de bord de mer, des petits restaurants et boutiques sympas et il y a une plage de ville un peu cachée qui m’a beaucoup fait penser à la Bretagne (surement les galets !). Si le temps le permet et que vous avez envie de profiter de la côte, il est tout à fait possible de réserver des paddle surf pour 30€ les 2 heures.

Sur le chemin pour Llanes nous nous sommes arrêtés aux Bufones de Pria. De grandes et belles falaises d’où jaillissent des geysers. Bon deux fois que je viens je n’en ai vu aucun #fail3, il faut y aller quand la mer est agitée et à marée haute. A 20 minutes de là se trouve aussi la plage de Gulpiyuri. La légende dit que c‘est l’une des plus petite du monde et le plus étonnant c’est que c’est une plage intérieure. L’eau s’infiltre par une grotte et on a l’impression que la plage est fermée. Y aller seulement à marée haute sinon pas d’eau et quand je dis marée haute ce n’est pas 2 heures après la marée car elle descend très vite.

Pour une petite pause plage je recommande la plage du Celorio ou la plage de Poo, ma préférée. Cependant beaucoup de monde en été. Elle est incroyable car il s’agit d’une avancée de la mer entre les terres, la plage est entourée de nature.

On a passé la fin de journée et la soirée à Llanes. J’adore cette ville, beaucoup de restos, une superbe plage, des petits canaux, des bars à vin, des ruelles pleines de petits magasins de souvenirs, un vrai plaisir. En été il faut se garer sur les parking à l’entrée de la ville (pas besoin de marcher beaucoup pour rejoindre le centre-ville, ni de débourser plus de 2-3 euros pour la soirée).

Jour 4 – Santillana del Mar, Comillas et Bilbao, fin du road trip

Où dormir ?

On a dormi à la Pension Europa, à San Roque del Acebal à 4 km de Llanes car Llanes est une station balnéaire trèèèès prisée et en été les prix sont très chers. 45€ la nuit pour deux avec salle de bain privée pour nous. C’est la deuxième fois que je dors dans cette auberge, les avis sur booking sont très mauvais et pourtant j’ai toujours trouvé ça correct. Comme les autres hostel/pension l’insonorisation n’est pas bonne mais le reste bien.

Où manger ?

Et bien nous avons mangé une mauvaise pizza surgelée à Santillana del Mar, donc pas d’adresse à recommander… Santillana étant tout petit, j’avais peur de ne rien trouver d’abordable et en fait c’est plein de supers restaurants et de menus du jour pour une 15aine d’euros. Cela vaut vraiment le coup de manger là-bas (j’ai dit que je donnais pas de conseils, mais bon…).

L’itinéraire de la journée à la découverte de la Cantabrie – 2h30

Nous sommes partis de Llanes après une petite grasse mat. Tout d’abord arrêt à la plage de Cobijero, même principe que Gulpiyuri (plage intérieure). Puis changement de région, j’ai nommé la Cantabrie. Je dois reconnaître que les Asturies sont vraiment ma région coup de cœur, mais Alex préfère la Cantabrie. Les temps est en général moins capricieux car moins de montagnes. Nous n’avons pas visité Santander, mais je l’avais déjà visité avant et c’est une jolie ville pour y passer la nuit et la journée.

Premier stop à Comillas, une petite station balnéaire connue pour abriter l’une des œuvres de Gaudi. Et oui, on parle toujours de la Sagrada Familia, mais il y en a d’autres et en plus celle-là est terminée ! Il s’agit du Capricho, une maison commandée par le riche homme d’affaire Maximo Diaz de Quijan en 1883. La visite coute 7€ et elle se fait en une petite heure entre l’intérieur et le jardin. C’est surprenant, c’est à la fois beau et moche, du Gaudi tout craché. Comillas est une ville très animée avec une grande et belle plage, beaucoup de restaurants et de boutiques

Puis arrêt à Santillana del Mar à 15km. La légende dit que c’est la ville aux 3 mensonges car contrairement à ce que son nom indique, elle n’est ni sainte (santa), ni plate (llana) ni entourée de mer (mar). Le village est tout petit mais j’ai adoré. A voir absolument son église collégiale, le village est aussi classé parmi les plus beaux d’Espagne.

Finalement ce road trip dans le nord s’est terminé par une dernière nuit et journée à Bilbao (mon article à venir prochainement) avant de rejoindre ma famille dans Les Landes et faire découvrir la côte atlantique française à Alex. N’hésitez pas à me taguer dans vos stories & posts Insta si cet article vous a aidé @lena_in_madrid à découvrir de nouveaux endroits.

2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *