Que voir en Asturies ? Un paradis naturel encore peu connu

  • Quand partir ? Le temps est à peu près le même qu’en Bretagne, plus de chance d’avoir beau temps en été, mais il peut aussi pleuvoir sans arrêt pendant une semaine ou bien faire 25 degrés en octobre pendant 2 jours.
  • Comment s’y rendre ? En voiture depuis la France, 3h15 depuis Saint Jean de Luz, ou bien en avion (aéroport à Oviedo ou Bilbao avec plus de vols internationaux).
  • Comment se déplacer ? En voiture c’est le plus simple, il y a beaucoup de petits villages et points d’intérêts plus facilement accessibles en voiture qu’en transports en commun.
  • Où dormir ? Il y en a pour tous les goûts, des pensions/hôtels pour petits budgets (35/40€ pour 2) ou de beaux hôtels de bord de mer.
  • Combien de temps y rester ? Je dirais minimum 3 jours pour avoir un joli aperçu, il faudra adapter le planning à la météo. Les régions voisines comme la Galice et la Cantabrie méritent aussi d’être incluses dans le road trip.

Un coup de coeur inattendu

Que voir en Asturies ? Tellement de choses ! Je suis tombée amoureuse de la région en 2018 lors d’un premier petit road trip avec mon amie Alice. Et comme le dit le slogan de la région, les Asturies : un paradis naturel (Asturias Paraiso Naturel).

En arrivant en 2017 en Espagne j’avais envie de découvrir l’Andalousie, Séville, l’Alhambra, voir un spectacle de flamenco et manger de la tortilla. Et puis petit à petit on découvre les trésors cachés de l’Espagne. Les îles Canaries hors saison et sans personne, la Galice et le chemin de Saint Jacques de Compostelle, la région de la Rioja et ses nombreuses caves à vin et… les Asturies.

Un peu bretonne du côté paternel, j’ai découvert une région où l’on boit du cidre, où l’on écoute de la cornemuse et où il fait beau plusieurs fois par jour (bon il pleut et il re-pleut). Il n’en fallait pas plus pour me convaincre et je vous raconte tout à la suite. Pour des idées d’itinéraires pour un road trip c’est dans mon article par ici.

Plus de 200 plages en Asturies, toutes plus belles les unes que les autres

Il suffit de jeter un œil à Google Maps pour découvrir que le littoral est très riche en plages. Ca fait d’ailleurs un peu tourner la tête au début pour les organisatrices de voyages comme moi, on voudrait toutes les faires.

On apprécie ces jolies plages car elles sont tout l’inverse de celles de la côte Méditerranée (je suis un peu dur, il y a aussi des plages incroyables). Mais en Asturies il n’y a pas trop de monde, l’eau n’est pas trouble de crème solaire et autres liquides non-identifiés, elle n’est pas à 28 degrés, on peut donc se rafraichir (ça rafraîchit bien 18 degrés !). De plus la côte étant très découpée, il y a beaucoup de relief et de jolies falaises.

On trouve des plages de villes comme celles de Llanes ou San Lorenzo à Gijon, des grandes plages telles que La Espasa ou le Sablon ou des plages minuscules et intérieures.

Mes 6 plages préférées des Asturies

La plage de Poo à 5 minutes de Llanes. Elle a une forme d’entonnoir et laisse à peine entrevoir la mer à marée basse. Mais à marée haute elle se transforme en une superbe piscine naturelle sans vague. Y aller de préférence à marée haute, attention en été elle se remplie assez vite (l’une des plus prisée de la côte). Un parking est à disposition quelques mètres avant l’entrée de la plage.

playa de poo

La plage de Gulpiyuri à 15 minutes de Llanes. C’est un petit bijou à marée haute, mais il faut le dire, c’est un trou sans intérêt à marée basse (j’exagère un peu). Il doit surement s’agir de l’une des plus petites plages de monde et sa caractéristique… elle est intérieure. L’eau rentre par une petite grotte invisible à marée haute. C’est la plus connue mais la plage du Cobijero à 20 minutes de là est presque identique et mérite aussi un arrêt.

La plage de ville de Llanes, un petit air de San Sebastian.

La plage de Palombina à Celorio. Un conseil, faites un arrêt avant ou après à la sidreria Villamar. Une jolie terrasse traditionnelle, une bonne bouteille de cidre et de bons desserts après un bain marin.

Bien sûr la Playa del Silencio, surement la plus spectaculaire de toutes avec ses grandes falaises. Attention la baignade se mérite et la montée est rude, mais il y a peu de monde et c’est vraiment un petit paradis. Il est possible de se garer sur un petit parking facilement accessible pour 3€.

Et enfin gros coup de coeur pour la Playa de Cadavedo, assez peu connue et pourtant l’eau y est vraiment cristalline. De plus au dessus se trouve la plus mignonne petite chapelle de la région, la Ermita de la Regalina.

Les Picos de Europa, de belles montagnes préservées, THE paradis naturel

Les Asturies ce n’est pas seulement un beau littoral. C’est aussi beaucoup de relief dans la région des Picos de Europa à une 30aine de kilomètres de la côte. Les pics culminent à 2 648 mètres pour les plus hauts. Le village de Cangas de Onis est la porte d’entrée à ces jolies montagnes.

Beaucoup de balades et de randonnées possibles dans le plus ancien parc national d’Espagne. Mais attention le massif jouit d’une mauvaise réputation concernant la météo et … je confirme. En 3 fois je n’ai toujours pas réussi à monter aux lacs de Covadonga pour cause de brouillard et de pluie. En effet, il peut faire très beau sur la côte mais avec un brouillard épais dans les montagnes.

Les lacs de Covadonga sont les sites les plus célèbres de la région. On compte 2 lacs, le lac Ercina et le lac Enol. Plusieurs itinéraires de marche possibles, une boucle de 5 kilomètres ou l’une de 10 kilomètres. Les lacs sont situés à 1.000 mètres d’altitude et sont le terrain de jeu de nombreux moutons, vaches ou chevaux, un vrai plaisir pour les yeux. Attention en été il n’est pas possible d’y monter avec son véhicule après 8h30. Il vous faudra prendre un bus et laisser la voiture sur le parking de Covadonga (très joli sanctuaire à visiter absolument aussi).

Des petits villages qui n’ont rien à envier à Saint Tropez

Plein de jolis villages entre mer et montagne avec beaucoup d’ambiance les soirs et de nombreux restaurants et sidrerias.

Coup de cœur numéro un pour le village de Cudillero, c’est pour moi je pense le plus joli d’Espagne. Au bord de la mer, entouré de montagnes et des maisonnettes pleines de couleurs, un vrai air de Varnazza ou Riomaggiore aux Cinq Terres. Mais la liste est longue, Lastres, Llanes, Cangas de Onis, etc. Retrouvez tous mes villages préférés ici.

village cudillero asturies

Une gastronomie savoureuse, en Asturies on mange bien !

Qu’est-ce qu’on mange bien en Asturies, qu’est-ce qu’on boit bien en Asturies ! Le refrain de tout mon voyage.

On commence par la spécialité des spécialités, le cachopo. Il s’agit d’un cordon bleu fait maison, deux filets de viande, du jambon et du fromage. Le prix peut paraître exagéré, entre 18€ et 20€ mais en réalité il vient avec un accompagnement (légumes, frites) et il se partage à deux.

Léger ? Vous avez dit de la cuisine légère ? et bien voici les fabadas, le cassoulet espagnol ! Des zzzaricots, du chorizo et du boudin, attention à l’hydrocution ensuite. Pour ma part j’ai beaucoup aimé le chorizo au cidre. Cela se prend en général comme une tapas, ou en entrée.

Les Asturies sont aussi très réputés pour les fromages, et oui des montagnes, de l’herbe verte c’est assez évident. A gouter aussi le pastel de cabracho, il s’agit d’une sorte de pain de poisson. Étant proche de la mer, la région regorge de bons poissons frais à la plancha, directement du producteur au consommateur.

Et pour la boisson, aucun doute, le cidre ! Attention, il est assez différent du notre car absolument pas sucré. Il se sert d’une manière très typique. Il est escanciado, c’est à dire versé très haut pour libérer le gaz. C’est normal si le serveur vous sert seulement un tout petit verre, c’est qu’il faut le boire très rapidement et se resservir de la même manière. Soit le serveur vous le fait, soit il vous apporte une machine spéciale. Le cidre ne se commande pas au verre car les bouteilles ne sont pas chères du tout, environ 3/4€. Alors les bretons, on pensait que le cidre était que français ?

En conclusion, les Asturies sont bien un paradis naturel.

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *