Que faire et que voir à Alcala de Henares ?

  • Comment s’y rendre ? En bus depuis Madrid (Avenida de America, bus 223 ou 229) ou bien en cercanías (RER) depuis la gare d’Atocha. Le bus 223 se transforme en bus N-202 la nuit, en semaine et les week end. Donc pas de problème pour rentrer tard.   
  • Quand s’y rendre ? Toute l’année, même si comme Madrid en été il fait très chaud. Il y a une célèbre fête médiévale à la mi-octobre chaque année pour commémorer le baptême de Miguel de Cervantes.
  • Où manger ? Je vous donne mes 10 meilleurs restaurants par ici ainsi que mes bars à tapas préférés ici.
  • Où se garer si vous venez en voiture ? Malheureusement, il est presque plus difficile de se garer à Alcala qu’à Madrid. Il y a néanmoins un parking gratuit près du centre « Aparcamiento Pico del Obispo ». Ou bien le parking payant San Lucas mais pas trop cher.

Je connais très bien la ville puisque j’y vis depuis début 2020 avec Alex (cohabitation forcée avec le covid et finalement j’ai signé pour plus). C’est une très jolie ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Et il faut dire qu’avec ce satané Covid j’ai eu le temps de tester énormément de restos et de visiter tous les sites d’intérêt de la ville, je peux donc assez facilement vous dire que voir et que faire à Alcala de Henares. Ce qui est bien avec Alcala c’est que le centre historique est petit et tout se fait à pied, mais on a tendance à oublier que la ville compte près de 200.000 habitants et que c’est la 3ème plus grande ville de la région.

L’université

C’est vraiment l’un des bâtiments les plus emblématique de la ville. Elle est impressionnante tant de dehors que de dedans. Il s’agit de l’un des campus les plus vieux d’Europe, fondé en 1499 par le Cardinal Cisneros. Je recommande vivement la visite guidée. C’est la seule façon d’avoir accès à tous les patios et surtout à sa magnifique chapelle. La visite se fait en espagnol, pour réserver en avance il faut soit appeler, soit envoyer un email.

Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de faire la visite, vous pouvez prendre un rafraichissement dans la cafeteria de l’université. Elle est ouverte de 9h00 à 20h30 tous les jours sauf le dimanche, vous pouvez même y déjeuner avec le menu à 10€ en semaine.

  • Entrée : 6€
  • Tous les détails par ici.

La maison de Cervantes & la Calle Mayor

Impossible de repartir d’Alcala sans visiter la maison de Cervantes. Mais si vous savez, l’écrivain célèbre du Don Quichotte, on a tous étudié l’une de ses histoires en cours d’espagnol. La visite peut se faire tous les jours (sauf lundis) de 10:00 à 18:00 ou 19:00 les week end. Attention, les mercredis matin la visite est réservée aux seniors (+60 ans).  

La casa de Cervantes est située dans la Calle Mayor d’Alcala, la rue principale et la plus grande rue d’Espagne avec des arcades, 396 mètres de long. Profitez-en pour vous-y promenez après votre visite

  • Entrée : gratuit
  • Toute l’info ici.

La Plaza de Cervantes et le Corral de Comedia

La fameuse grande place d’Alcala, elle se couvre de rosiers au printemps ou d’une grande roue au moment de noël. Une jolie place à voir lors de votre venue. Il est aussi possible de visiter le corral de comedia situé sur la plaza Cervantes. C’est l’un des plus vieux théâtre d’Espagne, il date du XVIIème siècle et est très bien conservé et restauré. Il y a encore de nombreuses représentations, nous en avons vu plusieurs avec Alex.

  • Entrée : 3€ pour 30 minutes de visite guidée
  • Toute l’info par ici.

La chapelle del Oidor et la Tour de Santa Maria

Sur la plaza de Cervantes il est aussi possible de visiter la chapelle del Oidor, là où s’est fait baptiser Miguel de Cervantes ainsi que la Torre de Santa Maria juste à côté. Vous avez une belle vue depuis le dernier étage sur la vieille ville d’Alcala. L’entrée se fait du jeudi au dimanche, 11:00 à 14:00.

  • Entrée : gratuite
  • Toute l’info par ici.

La Cathédrale Magistrale

Normalement il y a une seule cathédrale par région, et c’est en général la capitale de la région qui dispose d’une cathédrale (Tolède, Leon, Saragosse, etc.). Ici, en plus de Madrid, Alcala dispose aussi de sa cathédrale située à 5 minutes à pied de la grande place.

  • Entrée : 2€ en visite libre ou 3€ pour une visite guidée
  • Plus d’infos par ici.

La muraille d’Alcala et le Palais Arzobispal

Alcala dispose d’une jolie muraille construite au XIIème siècle et agrandie au XVème siècle qui entoure le Palacio Arzobispal et nous permet d’imaginer ce que fut Alcala au Moyen-âge. Le Palais-forteresse Arzobispal est le siège du diocèse d’Alcala et il n’est pas possible de la visiter. Il a au cours des années subi beaucoup d’incendies et de destructions, mais est aujourd’hui parfaitement restauré. Au XIXème siècle le palais a abrité les archives nationales. Mais un incendie a tout détruit et beaucoup de données précieuses sur le pays ont été perdues.

Le Palais Laredo

J’adore cet endroit, super original. On ne s’attend pas du tout à voir ce genre de monument dans cette ville si traditionnelle. Le Palais est un peu excentré et très excentrique ! Il situé vers la gare, il se voit de loin de par son architecture néogothique et mudejar, il date de la fin du XIXème siècle. La visite est à faire car les différentes pièces sont absolument incroyables, très riches en décorations avec de jolies lumières. Il est possible de le visiter en semaine à 12:00 et 17:00 ou bien les week end de 10:30 à 19:30.  

  • Entrée : aux alentours de 2/3€.
  • Toute l’info par ici.

Le musée archéologique et la ville de Complutum

Il y a une blague d’Alcala qui est qu’il n’y a pas de plage dans la ville mais il y a la mer (mar en espagnol), car il y a le Museo Arqueológico Regional (M.A.R), bon je reconnais c’est pas très drôle. Mais le musée est franchement intéressant. C’est le musée archéologique de la région et il est situé dans le centre de la ville. On y retrouve des ossements préhistoriques, de nombreux outils féodaux, des vêtements d’époques, il est facile d’y rester 2h.

Quant à la ville de Complutum, elle est située un peu à l’extérieur de la ville. Il s’agit de vestiges romains. Alors bien-sûr on ne parle pas du Forum Romain de Rome, ces vestiges sont bien plus modestes, et la ville de dispose pas des moyens nécessaires pour mener à bien les fouilles, mais ça reste un endroit assez impressionnant et une chouette balade à l’air libre. Il y a aussi la casa hippolytus pas très loin du site pour voir de belles mosaïques romaines.  

  • Entrée : gratuite
  • Plus d’infos par ici.

Faire une route de tapas

Contrairement à la plus part des bars de Madrid, à Alcala il y a très souvent une tapas incluse dans le prix. Et on ne parle pas d’olives ou de chips, il s’agit d’une tapas à choisir : patatas brava, petit sandwich, tartine, etc. Parfois avec 2 c’est même suffisant pour n’avoir plus faim. Je vous propose dans cet article les meilleurs bars à tapas d’Alcala.

Faire un Free Tour dans le centre historique

On a fait un Free Tour il y a peu et on a adoré ! Énormément d’anecdotes sur la ville, on découvre l’histoire super riche d’Alcala, sa relation avec les rois ou même Christophe Colombe. On a réservé ici, le free tour est en espagnol.

Aller acheter des amandes

C’est vraiment très typique d’Alcala, aller acheter des pralinés (almendras garrapiñadas en espagnol) dans le couvent des Clarisas de San Diego. Il s’agit d’un couvent situé juste en face de l’université. Vous rentrez dans le couvent, il faut sonner, et une petite fenetre s’ouvre, la bonne-sœur vous dira alors « Ave Maria Purisima » et il faudra lui répondre « sin pecado concebida », c’est à dire qu’en gros vous n’avez pas pécher. Et ensuite vous pouvez lui dire combien de boites vous voulez. Bon c’est assez rétrograde de devoir dire qu’on a pas péché pour avoir des pralinés et surtout la bonne-sœur est cachée derrière la fenêtre, impossible de la voir. Mais on joue le jeu pour la tradition.

Ouvert tous les jours de 9:30 à 14:00 et de 17:00 à 20:00.

Dégustation de bières artisanales

En dehors du centre-ville (il faut une voiture) il est possible de faire une dégustation de bières artisanales chez Enigma, les bières d’Alcala. C’était ma première dégustation de bières alors que le vin on est devenus des experts… mmm fruit des bois ? Une note de noix ? Et on a adoré, les explications, le processus de fermentation naturel, comment ils essayent de réutiliser les matières premières et économiser de l’énergie. Attention il faut réserver en avance. La visite + dégustation est à 10€, à réserver ici.

Observer les cigognes

C’est assez incroyable de voir autant de cigognes dans la ville ! Ca me fascine toujours 1 an après. Il y a plus de 130 couples de cigognes dans la ville, amusez-vous à lever les yeux et les regarder perchées sur le toit de la cathédrale ou du palacio Arzobispal. La plus vieille cigogne d’Alcala aurait 28 ans, attention il faut savoir que si l’on tue une cigogne femelle c’est… la prison, elles sont très protégées dans la ville. L’explication de leur grand nombre n’est pas très glorieuse, les cigognes ont arrêté de migrer au Maroc car elles trouvent toute leur nourriture dans la décharge d’Alcala à quelques kilomètres du centre-ville.

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *