Je ne me décrirais pas comme la number 1 des bons plans voyage, mais presque (#fierté). J’ai voyagé en 2016 de Bruxelles à Berlin pour 2,04€… aller-retour avec Ryanair ! Oui oui ça parait incroyable comme ça, mais je vous assure j’avais un vrai siège et une ceinture en état.  Cependant j’ai dû me lever à 4h00 du matin et prendre un jour de congé, mais avec un peu de flexibilité et beaucoup de recherches c’est possible. Bon un peu moins maintenant avec l’augmentation des prix du pétrole, des matières premières, de la moutarde et j’en passe. Mais je vous dévoile à la suite mes 10 conseils et astuces pour voyager moins cher en avion.

[Je ne fais pas l’apologie de l’avion, si vous pouvez éviter et privilégier les blablacars, les bus, le voyage à vélo et j’en passe, c’est bien mieux ! Dans mon cas je ne suis pour l’instant pas prête à faire une croix sur les voyages en avion, avec 22 jours de vacances par an en Espagne les 24h de bus ne sont pas une option, mais ma préoccupation de l’environnement passe par d’autres gestes du quotidien].

Utiliser des comparateurs

Je conseille de toujours utiliser un comparateur, c’est très intuitif et ça permet de comparer tous les prix des vols en une minute. Mes sites préférés sont Skyscanner et Google Flight. On peut choisir les horaires, les dates, escale ou non, le prix etc. C’est pour moi la première chose à faire lorsque l’on cherche un vol.

Attention, cependant je recommande fortement de toujours réserver ensuite sur le site de la compagnie aérienne et non sur le comparateur. En cas de retard, d’annulation ou de surbooking vous gérez le problème directement avec la compagnie aérienne et vous êtes remboursés bien plus vite. Si vous passez par le comparateur vous rajoutez un intermédiaire entre vous et la compagnie. C’est aussi valable pour les locations de voiture, toujours passer par le loueur une fois la comparaison faite.

Être flexible

Ahh la flexibilité, le maitre mot de ces dernières années pour voyager ! Ce n’est pas toujours évident mais ça permet souvent de faire des économies.

En premier la flexibilité sur les dates. Alors oui tout le monde ne peut pas partir 3 semaines en septembre ou en dehors des vacances scolaires, ça a souvent été mon cas, néanmoins vous pouvez partir quelques week end par-ci par-là hors saison pour des city trips pas très loin (Rome, Budapest, Porto, etc.) et peut être même poser quelques jours.

Ensuite la flexibilité sur la destination, et oui tout le monde a envie de partir à Rome ou Paris, mais pourquoi ne pas essayer Vienne, Seville ou Copenhague, des destinations auxquelles on n’aurait pas pensé.

C’est bien beau tout ça mais je mets quoi dans mon comparateur maintenant ?

Skyscanner

  1. Introduisez votre aéroport de départ
  2. Ensuite, au lieu de mettre une destination précise vous pouvez mettre « partout »
  3. Ensuite soit vous voulez des dates précises, soit vous pouvez aussi cliquer sur l’onglet « tout le mois » pour sélectionner vraiment le jour le moins cher proposé par la plateforme.

Par exemple il y a des vols bien sympas pour l’Italie ou l’Espagne à petits prix.

Google Flight

C’est la même chose que Skyscanner avec l’onglet « explorer », on peut même filtrer la durée du voyage, le prix, le temps de vol etc. Le plus complet selon moi et il y a même une carte interactive.

Réserver en avance

En général le Last Minute ne fonctionne pas très bien, que ce soit pour les avions ou pour les hôtels, c’est le vécu qui parle. Il vaut toujours mieux réserver le plus possible en avance.

Les alertes prix

Si vous n’êtes pas sûr de réserver, pas pressé ou que le prix vous parait trop élevé, vous pouvez mettre une alerte sur le comparateur afin de recevoir un email chaque fois que le prix du vol change en bien ou en mal pour essayer d’acheter au meilleur moment.

Sur Google Flight elle se trouve par ici sous la recherche de vol.

Sur Skyscanner en haut à gauche.

Ne pas regarder trop de fois les prix des vols

Eh oui… Big Brother is watching you! Je vous conseille d’éviter de regarder trop de fois les prix des vols qui vous intéressent, surtout au moment de réserver car les compagnies peuvent vous tracker et augmenter les prix. Ce n’est pas une légende j’ai eu plusieurs fois la mauvaise surprise avec Iberia et pourtant ce n’est pas une compagnie low cost.

Voyager en low cost

Alors oui c’est moins confortable, on n’a pas le petit sandwich d’Air France (pourtant pas top), on a moins de place pour les jambes, le bus qui nous attend à la sortie de l’avion mais c’est pourtant presque toujours moins cher ! Et sur les court-courriers ça vaut vraiment le coup. Pour un vol d’1h30, si vous ne faites pas 1m95 pas grave d’être un peu serré. Alors on vous dira “oui mais Ryanair est toujours en retard” => faux dans mon cas. J’ai rarement eu des problèmes avec eux et j’ai eu par exemple plus de 12h de retard avec Air France pour un vol Madrid-Paris (censé durer 1h30). Ce n’est pas vraiment une question de compagnie mais plutôt de chance ou de malchance. Cet été Ryanair a annulé moins de 1% de ses vols tout comme Air France.

Attention néanmoins à bien regarder les conditions en ce qui concerne les bagages pour être sûr de ne pas avoir de mauvaise surprise à l’embarquement sur la taille ou le poids.

Pas de valise en soute

Alors bien sûr si vous partez en tour du monde il vous faudra surement une valise/sac en soute, ou bien si comme moi vous ramenez un jambon entier à Noël. Néanmoins c’est toujours une dépense qui peut être évitée. J’ai voyagé sans problème 1 semaine à NY en hiver avec une petite valise cabine gratuite. J’ai aussi pour habitude maintenant pour les voyages de 3/4 jours de ne prendre qu’un petit sac à dos car de nombreuses compagnies low cost n’autorisent plus la valise cabine (EasyJet, Ryanair). A vous de voir, mais voyager léger c’est toujours plus agréable et pratique.  

Préparer son sandwich à l’avance

Les liquides ne sont pas autorisés en bagage à main si plus de 100ml, néanmoins vous pouvez emmener votre sandwich/casse-croute pour le manger à l’aéroport ou dans l’avion. Pour ma part je n’ai jamais eu de problème au moment du passage de la sécurité. Le sandwich sera surement meilleur que ceux de l’aéroport et bien moins cher ! Il n’y a pas de petites économies.

Emmener une gourde jetable

Ce n’est pas seulement bon pour la planète, mais aussi pour votre porte-monnaie. Qui n’a jamais payé une petite bouteille d’eau à 3€ à l’aéroport ? Il suffit de passer les contrôles avec votre gourde vide pour ensuite la remplir aux fontaines ou toilettes des aéroports.

On est devenu des adeptes de la gourde Lifestraw pour nos voyages, elle peut s’utiliser comme gourde normale (bien pour les voyages en Europe) ou gourde filtrante pour les voyages hors europe oú l’eau n’est pas potable (en tout cas pour nos petits corps fragiles). On a acheté la notre sur le bon coin un peu moins chère.

Attribution aléatoire du siège

Certaines compagnies vous laissent choisir votre siège gratuitement au moment du check in, mais dans la plupart des cas non. En général on préfère être côté hublot, et personne ne veut la place du milieu, néanmoins vous économiserez 10-20€ sur votre vol AR si vous choisissez l’attribution aléatoire.

Vous voyagez à deux ? Faites un premier check in avec un siège aléatoire gratuit pour le passager 1, avec un peu de chance il y aura une place de libre à côté et vous n’aurez qu’à choisir et payer le siège pour le passager 2. Si ce n’est pas le cas, ou vous prenez votre mal en patience en pensant à ces bonnes tapas que vous allez manger grâce à votre économie ou bien vous payez pour les 2 sièges.

Certains vous diront aussi que faire partie du programme de fidélité pour gagner des avios, miles ou autres points bonus à chaque vol est une bonne astuce. Néanmoins il faut être un grand voyageur pour pouvoir en profiter. En ce qui me concerne ce n’est pas le cas. Cependant chez Iberia il y a un programme moins de 30 ans qui vous donnera 10% de réduction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.